S'il y a quelques années, la notion de technologies spatiales était étrangère à nombre de personnes, désormais, et grâce aux mass médias, elle est devenue quotidienne pour chacun.

En effet, le Vietnam vient d'entrer depuis le 21 avril dans l'ère des technologies spatiales avec le lancement de son premier satellite à Kourou (Guyane française), avec lequel il va désenclaver les régions les plus reculées de son territoire. Auparavant, un centre de SPOT (système d'imagerie optique spatiale) et d'Envisat a été inauguré à Hanoi en novembre 2007 pour les besoins de la gestion des ressources naturelles, lequel est géré par le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement.

Pour parvenir à de tels résultats, le gouvernement vietnamien a décidé il y a quelques années de faire des technologies spatiales un des secteurs de point du pays. C'est ainsi que le 14 juin 2006, le chef du gouvernement vietnamien a approuvé la stratégie de recherches et d'application des technologies spatiales pour 2020 puis, le 20 novembre 2006, a signé la décision portant sur la création de l'Institut des technologies spatiales sous la tutelle de l'Académie des sciences et des technologies du Vietnam. Cet institut se charge de toutes les questions relatives au développement des sciences spatiales du pays.

La première étape de cette stratégie prévoit la fabrication et la mise en orbite en l'espace de 5 ans d'un petit satellite de 150 kg. L'année dernière, sous la direction de l'Académie des sciences et des technologies du Vietnam, l'Institut des technologies spatiales a renforcé sa coopération internationale en termes d'échanges et d'études pour la fabrication d'un tel satellite.

Afin de renforcer ses potentiels de recherche dans ce nouveau domaine, le gouvernement a confié au ministère des Sciences et des technologies la direction du Programme de technologies spatiales et le choix de certains sujets indépendants au service des recherches en la matière sur le long terme. La mise en oeuvre de ce programme doit commencer cette année.

La formation de ressources humaines constitue elle aussi une tâche essentielle de l'Institut des technologies spatiales. À part des formations organisées dans le pays, plusieurs de ses ingénieurs ont été envoyés pour stages dans des pays industrialisés. Pour faciliter les recherches en matière de technologies satellitaires, l'institut s'emploie actuellement à fabriquer un mini-satellite d'un kilogramme.

Au Vietnam, les recherches en matière de télédétection ont débuté dès les années 1980 grâce à la coopération internationale. Après près de 3 décennies de travail, le Vietnam dispose maintenant de plusieurs scientifiques ayant réalisé des ouvrages de grande valeur en ce domaine. Toutefois, le pays manque encore de spécialistes dans les technologies spatiales.

Par Huong Linh - Le Courrier du Vietnam - 23 Avril 2008