Le Vietnam va interdire tout contrat d'exportation du riz jusqu'à juin prochain, malgré des récoltes exceptionnelles. Selon le vice-ministre vietnamien de l'industrie et du commerce, cette décision va permettre d'accroître la valeur du riz et les revenus tirés des exportations tout en garantissant la sécurité alimentaire dans le pays.

Le cours du riz a atteint des niveaux records ces derniers mois en raison de la hausse du prix de l'energie, de l'excès de la demande, de la sécheresse et de la spéculation. Le vice-ministre a indiqué qu'il s'attendait à ce que les cours du riz continuent à augmenter jusqu'en 2010. Le Vietnam est le second producteur de riz derrière la Thaïlande. Le pays a déjà exporté 1 million 600 mille tonnes de riz cette année, ce qui lui a rapporté 800 millions de dollars, une hausse de 73 pour cent en un an. Le Vietnam a cependant décidé de plafonner ses exportations de riz pour 2008 à 3 millions 500 mille tonnes, contre 4 millions 500 mille tonnes en 2007. Une décision qui s'explique par le besoin de maintenir une offre suffisante et de contrôler l'inflation.

Par Liu Xinyan - CCTV.com