Selon Lê Huy Minh, directeur du Centre de prévention contre les séismes et les tsunamis, l'épicentre du séisme a été localisé à 1.150 km de Hanoi, dans la province de Sichuan (Sud-Ouest de la Chine). D'après les premières indications de M. Minh, ce tremblement de terre, qui s'est produit peu avant 13h30 (heure de Hanoi), a été ressenti plus particulièrement dans les provinces frontalières comme Lào Cai, Diên Biên.... La secousse y a atteint le niveau 4 ou 5, contre le niveau 2 à Hanoi. Dans la capitale, le tremblement de terre a duré 17 minutes, de 13h28 à 13h45, mais aucune victime ni dégât n'était à déplorer.

Phan Trung Hiêu, employé d'une compagnie d'assurance située au 11e étage de l'édifice Vincom, témoigne : à 13h30, il a senti la secousse dans son bureau de travail. Il affirme que le tremblement a fait tomber les tableaux du mur. Et d'ajouter que tout le monde "s'est bousculé pour échapper au danger". Quant à Nguyên Van Quy, de la compagnie Liên Viêt située au quartier de Trung Hoà-Nhân Chinh, il a senti la secousse pendant une dizaine de minutes, de 13h45 jusqu'à presque 14h00. Même chose dans plusieurs autres buildings dans les rues Nguyên Chi Thanh, Ngoc Khanh, Minh Khai, Hoàng Quôc Viêt...

À rappeler que la ville de Hanoi est sujette aux séismes. L'an dernier, le 16 juin, un séisme de magnitude 6,1 sur l'échelle de Richter qui s'est produit dans le Nord du Laos a ébranlé la capitale. Questionné sur la possible survenue de tremblements de terre au Vietnam, Nguyên Van Yêm, du bureau chargé de l'observation des séismes, a fait savoir que le cycle sismique de Hanoi était de 1.000 ans. Or, d'après M. Yêm, l'histoire affirmait qu'un tremblement de terre avait eu lieu à Hanoi au 12e siècle. À ce moment-là, la catastrophe avait brisé une stèle de la pagode Bao Thiên située dans le quartier près de l'actuelle Cathédrale de Hanoi.

Par Nhât Minh - Le courrier du Vietnam - 13 mai 2008