Mettant en avant ses 50 ans d'expérience dans le nucléaire civil, le Japon va aider le Vietnam à préparer et planifier le chantier, instaurer des systèmes de contrôle et va aussi former du personnel spécialisé.

"Avec cet accord, nous allons associer gouvernement et secteur privé pour coopérer avec le Vietnam", a précisé le ministère de l'Economie japonais.

L'accord a aussi pour le but d'aider les entreprises japonaises à remporter par la suite les appels d'offres lancés par le Vietnam pour la construction de la centrale proprement dite, a affirmé l'agence de presse Kyodo en citant des sources gouvernementales japonaises.

La France, la Corée du Sud, la Russie et la Chine ont déjà proposé le même type de services au Vietnam, chacun espérant en tirer profit lors de l'attribution du marché de la construction de cette centrale.

Le Vietnam espère mettre en service sa première centrale nucléaire de production d'électricité en 2020.

Agence France Presse - 15 mai 2008