Sur le total, 1.034.176 sont issus des lycées, 166.113 d'écoles de formation parallèle et 126.354 sont des candidats libres. Le ministère de l'Éducation et de la Formation (MEF) a mis sur pied 2.720 centres d'examens qui surveillent les 51.395 salles d'examen, sans compter 917 conseils d'union de surveillance des lycées et 230 autres pour les écoles de formation parallèle.

C'est la 2e année consécutive que l'examen du bac se déroule sous le mot d'ordre des "2 non" : non à l'obsession des bons résultats dans les études et non aux phénomènes négatifs dans les examens. Selon le plan, à partir de l'année prochaine, l'examen du bac serait un concours national dont les résultats serviraient de base pour sélectionner les futurs étudiants des universités. Avec un nombre sans précédent de candidats, il a été fait appel à 8.495 cadres et enseignants des universités et écoles supérieures pour les surveillances, soit 2.000 personnes de plus que l'année dernière. Avant l'examen, le MEF a organisé des cours de formation à l'intention des surveillants et personnes chargées des inspections.

Cette année, les élèves doivent passer 7 épreuves : littérature, biologie, physique, histoire, mathématiques, langue étrangère et chimie. Pour ceux issus des écoles de formation continue, ils ne doivent pas passer l'épreuve de langue étrangère et la physique est remplacée par la géographie.

La première journée de l'examen s'est passée sans embûches. Le vice-Premier ministre et ministre de l'Éducation et de la Formation, Nguyên Thiên Nhân, était le 28 mai à la tête d'un groupe d'inspection effectuant des visites impromptues dans les 3 centres d'examen de Bac Ninh (Nord). Ils ont fait des contrôles occasionnels au lycée Thuân Thành 2 qui est le plus éloigné du centre-ville, au Centre de formation continue Thuân Thành et au lycée Ly Thai Tô qui figure dans le top des 100 lycées au niveau national. Remarques générales : candidats et surveillants respectent rigoureusement le règlement des examens. Le vice-Premier ministre a demandé aux cadres des centres d'examen de se préoccuper de la santé des candidats, en préparant suffisamment de médicaments et d'éléments nutritifs subsidiaires (lait, sucre...).

Toutes les infractions seront strictement sanctionnées. Selon les informations fournies par les centres d'examens, 178 candidats ont été verbalisés pour infractions, une cinquantaine d'autres n'ont pu pas participer à l'examen pour cause d'accidents routiers.

Par Huong Giang - Le Courrier du Vietnam - 29 mai 2008