"L'organisation d'un tel événement cinématographique au Vietnam nous permettrait de montrer la valeur réelle du cinéma national", déclare le producteur Phuoc Sang. Partageant cet opinion, l'actrice Truong Ngoc Anh confie : "Ce rendez-vous jouerait un rôle de tribune pour notre industrie cinématographique. Dans un souci constant de contribuer à l'épanouissement de leur art, les professionnels y trouveraient la possibilité de monter des projets et de traiter leurs affaires avec des partenaires venus du monde entier".

Mais un festival du cinéma, ce n'est pas seulement l'occasion d'encourager le septième art, à travers ses évolutions et ses tendances, c'est aussi une opportunité à saisir pour promouvoir le pays d'accueil. À ce sujet, Truong Ngoc Anh surenchérit : "La création du festival international du cinéma au Vietnam assurerait une reconnaissance internationale immédiate, grâce à une très forte présence médiatique. En outre, via cette manifestation, notre pays pourrait accéder aux expériences internationales".

Ainsi, quand on regarde les pays dont le cinéma est en voie de développement, comme le Singapour ou la Thaïlande, on voit combien leurs festivals cinématographiques internationaux contribuent à insuffler un essor encourageant sur leurs réalisations dans ce domaine. Sans oublier le Festival international du cinéma de Cannes, qui s'affirme comme lieu de rencontre privilégié du cinéma international, selon Phuoc Sang.

Enfin, il est certain que les cinéphiles du pays attendent cette première grande manifestation culturelle internationale avec impatience, tant pour le "vent de fraîcheur" qu'elle peut apporter que pour le cadre enchanteur dans lequel elle peut se dérouler.

Malgré cet enthousiasme, l'organisation d'un festival international du cinéma au Vietnam marque toujours le pas ! Questionnés sur la capacité d'organiser une manifestation à l'échelle planétaire au Vietnam, Phuoc Sang autant que Truong Ngoc Anh, assurent que "le pays peut parfaitement satisfaire aux standards internationaux". Alors !? "Que fait le Vietnam pour attirer l'attention du cinéma mondial ?", se désole Phuoc Sang. Certes, il faut donner un peu de temps au projet pour qu'il soit opérationnel. Bien sûr, résoudre toutes les questions d'organisation n'est pas une mince affaire, mais avec l'enthousiasme de la profession et des cinéphiles, et la compréhension des décideurs, les conditions peuvent être réunies pour réussir car, comme le conclut si bien Truong Ngoc Anh, "le pays peut parfaitement surmonter les obstacles qui se dressent dans l'organisation de son premier festival international du cinéma".

Il est vrai qu'il l'a déjà montré en d'autres occasions ! Alors à quand la montée des marches du festival ?

Par Nhât Minh - Le courrier du Vietnam - 7 août 2008