Pour réaliser ce projet, la comédienne a effectué deux voyages au Vietnam. Le premier lui a permis de capter les ambiances sonores du pays, de réaliser des interviews qu’elle a intégrées à son spectacle. Le second pour finaliser l’écriture de la pièce et faire l’apprentissage de mouvements de danses traditionnelles vietnamiennes. La musique, les voix, les sons, la danse sont autant d’éléments utilisés par Michèle Nguyen pour nourrir l’imaginaire des spectateurs. Pendant un peu plus d’une heure, la comédienne nous invite à un voyage sonore et visuel vers le Vietnam et à un voyage intime pour évoquer la perte d’une mère et l’absence d’un père. Un spectacle émouvant ponctué de notes d’humour.

Par Anne Chepeau - Radio France Info - 9 septembre 2008