Le carburant, composé à 5% d'éthanol, a été produit par une usine de la province de Phu Tho, au nord du pays. Il est fabriqué à partir d'éthanol importé du Brésil et de canne à sucre et de manioc vietnamiens, a ajouté le groupe pétrolier dans un communiqué.

Il n'est pour l'instant distribué qu'à Hanoï. Mais PetroVietnam projette d'étendre l'expérience, qui selon lui bénéficiera aussi à l'environnement, à d'autres grandes villes du pays, comme Ho Chi Minh-Ville (ex-Saigon) et Can Tho au sud.

Le Vietnam possède des réserves d'hydrocarbures mais n'a toujours pas de raffinerie opérationnelle et doit encore importer tous ses produits raffinés.

Le pays de 86 millions d'habitants importe chaque année entre 12 et 14 millions de tonnes de carburants de différents types. Et la demande intérieure devrait croître de 10 a 15% par an, selon PetroVietnam.

Agence France Presse - 15 septembre 2008


Les premiers taxis verts à Hanoi depuis aujourd'hui

L'Association des compagnies de taxis de Hanoi a signé avec la société de pétrochimie et biocarburant PVB, chargée de l'importation et de la distribution d'éthanol, un contrat d'utilisation de l'éthanol à titre d'essai pour 50 véhicules. Une cinquantaine de premiers taxis des Compagnies de transport 52, de Thang Long et de Sao Mai roulant à ce biocarburant sont à disposition des clients dès aujourd'hui.

Concernant la modification du tarif de ce moyen de transport, le président de ladite association, Dô Quôc Binh, lors d'un bref entretien avec le Courrier du Vietnam, a exprimé : "Tous les choses seraient éclaircies après le premier jour de la mise en route de ce projet". Pour d'autres questions relatives à l'avantage des taxis roulant à l'éthanol, M. Binh a ajouté que ceci “vous répondra après un certain temps d'utilisation expérimentale”.

Les 2 premières pompes à éthanol E5 sont implantées dans les rues Thai Thinh (arrondissement de Dông Da) et Hoàng Quôc Viêt (arrondissement de Câu Giây), a fait savoir Vu Thanh Hà, directeur général de PVB. En cas de succès, d'autres pompes devraient être installées à Hai Phong (Nord), à Cân Tho (delta du Mékong) et à Hô Chi Minh-Ville (Sud), a-t-il ajouté. Le prix est de 16.500 dôngs le litre, contre 17.000 dôngs le litre d'essence normale.

Actuellement, l'éthanol est majoritairement importé du Brésil, mais bientôt, il sera produit au Vietnam. PVB a lancé la construction de sa première usine d'éthanol, d'un investissement prévu de 80 millions de dollars, dans la province de Phu Tho (Nord). Les premiers barils d'éthanol E5 fabriqués au Vietnam devraient sortir des chaînes de production à partir du 2e trimestre 2010. Les régions fournisseuses de matières premières seront réparties, sur environ 35.000 ha, dans 6 provinces septentrionales de Phu Tho, Vinh Phuc, Yên Bai, Son La, Tuyên Quang et Hoà Binh. Selon les experts, les localités montagneuses du Nord sont adéquates pour les cultures de manioc et de canne à sucre, matières premières pour la production d'éthanol.

Par ailleurs, un autre projet d'usine d'éthanol, d'une puissance de 100.000 m3/an, lancé par la Compagnie générale du pétrole, sera déployé dans la province de Binh Dinh (Centre). Encore 2 usines d'envergure seront construites par le Groupe de gaz et de pétrole du Vietnam (Petro Vietnam) dans la province de Quang Ngai (Centre) et à Bà Ria-Vung Tàu (Sud).

Chaque année, le pays débourse d'importantes sommes pour importer 12-14 millions de tonnes de carburants de toutes sortes. La croissance des besoins en carburants est estimée à 10-15% par an. Le développement de l'énergie biotique constitue une solution efficace pour protéger l'environnement et faire des économies.

Par Thanh Tuê-Thê Linh - Le courrier du Vietnam - 15 septembre 2008