L'ambassadeur vietnamien en France, Lê Kinh Tài, par procuration du gouvernement vietnamien, et les représentants légaux du propriétaire de cet immeuble ont signé le document, en présence du vice-ministre vietnamien de la Culture, du Sport et du Tourisme, Lê Tiên Tho, des représentants du ministère français des Affaires étrangères, des mairies de Paris et du 13e arrondissement, des associations de la communauté vietnamienne en France.

Dans un bâtiment à 8 étages totalisant une superficie de 2.850 m², le futur Centre culturel du Vietnam accueillera diverses activités visant à favoriser les échanges entre le Vietnam et la France, non seulement dans la musique, la littérature, les arts, mais aussi dans les sports, la gastronomie et le tourisme. Parallèlement, des activités éducatives y seront aussi déployées, notamment l'ouverture de cours de vietnamien, afin de répondre au besoin des Viêt kiêu et des étrangers.

Prenant la parole à la cérémonie de signature, l'ambassadeur Lê Kinh Tài a souligné que ce Centre culturel du Vietnam en France était la concrétisation d'une volonté politique forte, exprimée par le président vietnamien d'alors, Trân Duc Luong, lors de sa visite en France en 2002, et reprise par son homologue Jacques Chirac de l'époque, quand il visitait le Vietnam en 2004. D'après lui, le choix du 13e arrondissement pour abriter ce Centre n'est pas un hasard, car des dizaines de milliers de Vietnamiens y résident, travaillent et perpétuent les traditions et la culture de leur pays natal qu'ils partagent au quotidien avec les Français et ressortissants d'autres horizons. Pour cette raison, le Centre est ouvert non seulement aux Viêt kiêu, mais aussi à ceux qui veulent "vivre ensemble dans la paix", a dit le diplomate vietnamien.

Selon un responsable du futur Centre, après cette acquisition, un projet de rénovation et d'équipement sera mis en place pour que l'établissement soit mis en service dans les meilleurs délais. Le Centre culturel du Vietnam sera le lieu où les Vietnamiens de France pourront accéder à la culture nationale et les étrangers auront une meilleure connaissance de l'identité culturelle vietnamienne.

Par Thu Hà Nguyên - Le courrier du Vietnam - 15 septembre 2008