Le vice-Premier ministre a souligné aussi la nécessité de renforcer la coopération entre le comité de gestion des projets et le maître d'adjudication pour aplanir les difficultés dans les enveloppes d'adjudication 5B (port spécialisé dans l'exportation de produits) et 7 (secteur d'administration et de services).

Concernant la main-d'œuvre, la formation professionnelle des ingénieurs et ouvriers, surtout la discipline et la méthode dans le travail, est qualifiée d'indispensable par les participants. Pour le fonctionnement de Dung Quât, la qualité de la main-d'œuvre et des produits devra répondre aux normes internationales, ont-ils ajouté. "À l'approche de la mauvaise saison, il est nécessaire d'accélérer les travaux en plein air visant à éviter des dégâts imprévus", a souligné Hoàng Trung Hai.

De 30% à 40% des besoins domestiques satisfaits

La mise en service de cette première raffinerie du Vietnam devra permettre au pays de régler le problème de production du pétrole et du gaz, plutôt que d'importer 100% de la consommation gazo-pétrolière. Dans le contexte économique d'aujourd'hui, la construction de la raffinerie de pétrole de Dung Quât, province de Quang Ngai (Centre), limitera les impacts négatifs de l'inflation sur le marché.

Après 35 mois de travaux, selon un rapport du comité de gestion du projet, à ce jour, l'ouvrage est achevé à 93,5%, l'achat des matériaux et équipements, à 99,6%, et la construction de la raffinerie, à 80%. Pour assurer la bonne marche des travaux et le bon fonctionnement de la raffinerie dès son ouverture, le 25 février 2009, en plus des quelque 400 ouvriers et électriciens du chantier, le comité de gestion a demandé aux entrepreneurs de coopérer avec les investisseurs dans le renforcement de la surveillance.

En particulier, les entrepreneurs délèguent d'ores et déjà leurs experts pour tester la raffinerie. La raffinerie, qui sera officiellement mise en service en 2009, répondra à environ 30-40% des besoins domestiques en gaz et en pétrole. En plus d'assurer la sécurité énergétique, la production gazo-pétrolière dans le pays va réduire le déficit budgétaire et limiter l'inflation, a affirmé le vice-directeur général de la Compagnie générale de gaz et pétrole du Vietnam (PétroVietnam), chef du comité de gestion du projet, Truong Van Tuyên.

Récemment, la compagnie de pétrochimie Binh Son a été lancée, dont la mission consiste à gérer et à faire fonctionner la raffinerie de Dung Quât. D'un fond d'investissement de 30 milliards de dôngs, destinée à se développer dans les années à venir, la compagnie s'occuper de fabriquer, d'importer, d'exporter, de vendre et de transporter le pétrole, des produits pétroliers et chimiques, des additifs, des matières premières et des combustibles au service de la production pétrolière. Parallèlement, elle est chargée d'entretenir les machines servant au raffinage, d'étudier de nouveaux projets ainsi que d'appliquer de nouvelles technologies dans l'industrie de raffinage et de la pétrochimie. À présent, la compagnie Binh Son est chargée de la formation des ressources humaines pour la raffinerie de Dung Quât et pour les autres raffineries.

Quant aux travailleurs de la raffinerie, selon Truong Van Tuyên, ils seront plus de 1.000, dont plus de 700 ingénieurs et d'ouvriers ont fait leurs études au Vietnam ou à l'étranger et sont en train d'apprendre le fonctionnement des machines. Environ 400 personnes sont actuellement en formation au centre de Vung Tàu, ils termineront les cours le 15 août. Pour les postes importants, en plus d'envoyer des cadres à l'étranger, l'entrepreneur principal s'est engagé à leur transmettre les technologies nécessaires. Puisqu'il s'agit de la première raffinerie nationale, le gouvernement a autorisé l'entrepreneur à louer les services d'experts étrangers pour aider à la mise en oeuvre et rendre la raffinerie efficace dès le début. Ensuite, les postes importants seront confiés aux bons cadres vietnamiens. Dans un avenir proche, la raffinerie de Dung Quât deviendra ainsi le berceau où seront formées toutes les ressources humaines dans le domaine du filtrage et de la pétrochimie du Vietnam.

Par Thanh Tuê-My Anh - Le Courrier du Vietnam - 23 septembre 2008