Le prix de l'essence A 92 dans les stations-services gérées par Petrolimex et la Compagnie pétrolière de l'armée était vendredi dernier de 16.000 dôngs/litre, soit une baisse de 500 dôngs. Et depuis samedi dernier, il a connu une nouvelle réduction de 500 dôngs.

La baisse s'applique non seulement à l'essence A 92 mais aussi à l'essence A 95, au pétrole lampant, au gazole et au mazout.

Précisément, le prix d'un litre d'essence A 92 est à l'heure actuelle de 15.500 dôngs, celui de l'essence A 95 et du pétrole lampant, 16.000 dôngs. Le prix du gazole 0,25 S est ramené à 14.450 dôngs/litre et celui du gazole 0,05 S, 14.500 dôngs. Le mazout 3,5 S est vendu 12.000 dôngs/litre.

Cette réduction intervient alors que le cours mondial du pétrole brut a tendance à baisser. En ce moment, il oscille autour des 70 dollars/baril. Avec un tel prix du brut dans le monde, le prix de l'essence au Vietnam "devra continuer de diminuer", remarque Vuong Thai Dung, directeur général adjoint de Petrolimex. Ce groupe détient 60% des parts de marché domestique.

Dans l'optique d'assurer les intérêts des consommateurs, dans un proche avenir, le ministère des Finances n'augmentera pas la taxe d'importation du pétrole et demandera aux compagnies importatrices de poursuivre la réduction du prix des carburants, souligne le ministre des Finances, Vu Van Ninh.

À présent, le pays applique la taxe d'importation du pétrole de 5%. En particulier, le taux d'imposition appliqué au mazout et au gazole est de zéro pour cent. Par ces taux, le gouvernement entend "assurer les intérêts des consommateurs et maîtriser l'inflation", insiste le ministre Vu Van Ninh. Il révèle également que son ministère et celui de l'Industrie et du Commerce coopèreront dans l'étude d'un mécanisme qui permettra aux entreprises de modifier rapidement le prix des carburants en fonction de l'évolution du marché. L'État partage toujours les difficultés des entreprises, et en revanche, les secondes doivent bien appliquer les réglementations étatiques, selon M. Ninh.

Enfin, l'État continuera de contrôler strictement les activités des entreprises, ce qui vise à évaluer l'efficacité de leurs activités commerciales, ajoute-t-il.

Par Phuong Mai - Le courrier du Vietnam - 20 octobre 2008