Il s'agit de sa première visite au Vietnam et de la 2e d'un président indien depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les 2 pays (en 1972). Cela fait plus de 7 ans après qu'aucun dirigeant indien de haut rang ne s'est rendu au Vietnam (la dernière visite étant celle du Premier ministre A.B. Vajpayee, en janvier 2001) et plus d'un an depuis l'établissement des relations de partenariat stratégique entre les 2 pays (à l'occasion de la visite en Inde, en juillet 2007, du chef du gouvernement vietnamien, Nguyên Tân Dung).

Cette visite vise à promouvoir les relations d'amitié traditionnelle et de coopération intégrale, particulièrement dans le contexte où les 2 pays ont établi un partenariat stratégique, et à l'approfondir dans les domaines de la politique, de l'économie, du commerce, de l'investissement, de la technoscience, de la culture... Sans oublier d'échanger des avis sur des questions internationales et régionales d'intérêt commun, d'accélérer la coordination entre les 2 pays lors des forums multilatéraux.

Ces derniers temps, les relations vietnamo-indiennes ont connu de nouveaux pas de développement importants, surtout depuis l'établissement de leur partenariat stratégique. La coopération politique est devenue plus vivante que jamais. Les Premiers ministres des 2 pays ont eu une rencontre spéciale en marge de l'ASEM 7, tenue à Pékin en octobre 2008. La coopération économique a, elle aussi, connu une grande évolution, avec une valeur des échanges bilatéraux qui a atteint 1,531 milliard de dollars en 2007 (en hausse de 50% par rapport à 2006) et 1,7 milliard les 7 premiers mois de cette année, contre seulement 72 millions en 1995.

L'Inde exporte essentiellement vers le Vietnam aliments pour animaux, téléphones portables, machinerie, produits pharmaceutiques et chimiques, matière plastique, acier et autres métaux, matières premières pour l'industrie textile, maroquinerie et tabac, étoffes, insecticides. Elle importe du Vietnam houille, poivre, composants électroniques, caoutchouc, cannelle, équipements, acier, fil à tisser, chaussures, etc.

En ce qui concerne l'investissement, jusqu'en octobre dernier, l'Inde comptait 30 projets opérationnels au Vietnam, d'un montant réuni de 195,6 millions de dollars. Au total, elle y a injecté plus de 578 millions de dollars d'investissement direct étranger. L'Inde se situe au 27e rang dans la liste des 76 pays et territoires investisseurs au Vietnam. Depuis 2007, de grands groupes indiens font avancer la signature d'un mémorandum avec la partie vietnamienne pour des projets d'envergure, dont une aciérie à Hà Tinh (Centre) d'un coût de 3,5 milliards de dollars. La coopération dans d'autres domaines est aussi active, par exemple dans l'agriculture, la culture, l'éducation...

En matière de crédit, l'Inde octroie depuis 1976 au Vietnam bien des crédits préférentiels. Un accord de prêt de 45 millions de dollars en faveur du projet de centrale hydroélectrique Nâm Chiên a par exemple été signé en janvier 2008. Concernant l'éducation et la formation, l'Inde aide le Vietnam dans de nombreux programmes de formation à court et à long termes. Elle accorde annuellement une centaine de bourses, dans un cadre de coopération tant bilatérale que plurilatérale, dans des domaines aussi divers qu'agronomie, informatique, anglais ou énergie nucléaire. Chaque année, des centaines de Vietnamiens partent faire des études en Inde.

Par Hông Nga - Le courrier du Vietnam - 24 novembre 2008