"N'oubliez jamais" prévient Richard Nixon, s'adressant à son conseiller national à la sécurité Henry Kissinger dans le bureau ovale, dans une conversation rendue publique mardi. "La presse est l'ennemi. L'establishment est l'ennemi. Les professeurs sont l'ennemi".

"Les enseignants sont l'ennemi, répète ensuite le président. "Ecrivez cela au tableau noir cent fois et ne l'oubliez jamais". La conversation date de décembre 1972, quelques jours avant des bombardements massifs sur Hanoi et Haiphong.

Les Archives nationales ont ouvert près de 200 heures d'enregistrements sonores de la Maison Blanche et 90.000 pages de documents.

Une note adressée à Nixon par son secrétaire de la Défense de l'époque montre à quel point le gouvernement a tenu compte de la pression de l'opinion publique, durant son débat interne sur la politique de guerre à mener au Vietnam.

Le document de sept pages, daté du 8 octobre 1969, avertit le président contre une proposition provenant de haut-gradés militaires, souhaitant mener une campagne aérienne et navale intensive contre le Vietnam du Nord. Le secrétaire à la Défense, Melvin Laird, affirmait dans cette note qu'un tel plan conduirait les Etats-Unis à des "des frais et des risques importants sans bénéfice militaire ou politique clair", évoquant en conclusion ses "doutes graves sur la validité et l'efficacité" de la proposition des chefs d'Etat-major du Pentagone.

A l'époque, le gouvernement Nixon menait une campagne secrète de bombardements massifs au Cambodge pour détruire les bases des troupes ennemies.

Concernant la guerre, d'une manière générale, "nous devons agir de manière à conserver le soutien du peuple américain", a écrit M. Laird. Le gouvernement Nixon n'a pas suivi la proposition des chefs d'Etat-major.

Les enregistrements sonores des conversations de Richard Nixon à la Maison Blanche, couvrent la période allant de novembre 1972 à janvier 1973, incluant sa réélection. Il s'agit de la douzième fois que des cassettes de la Maison Blanche sous Nixon sont rendues publiques depuis 1980.

Plus de 2.200 heures d'enregistrement sont désormais disponibles, selon les Archives nationales. Elles sont accessibles en ligne, alors que les documents écrits peuvent être consultés aux Archives nationales et à la bibliothèque présidentielle de Nixon.

Sur le net: http://www.nixonlibrary.gov et http://archives.gov

La Presse Canadienne - 3 décembre 2008