En effet, le premier Festival national de théâtre expérimental est considéré comme le grand rendez-vous des metteurs en scène de plusieurs générations : des sommités telles les "Artistes du Peuple" Lê Hùng ou Trong Khôi jusqu'aux jeunes figures comme l'"Artiste Émérite" Anh Tu. Avec une telle réunion de talents dans le cadre de cet événement qui est prévu pour devenir bisannuel, le comité d'organisation souhaite doper le théâtre national après près d'une année de stagnation, souligne Truong Nhuân, vice-directeur du Théâtre Tuôi Tre (Jeunesse). "Faute de créativité, les pièces sont réellement banales et le théâtre vietnamien perd peu à peu son attrait chez les spectateurs", déplore l'artiste Trong Khôi. Dans ces conditions, ce festival sera une excellente occasion pour stimuler la créativité des metteurs en scène comme des acteurs, ainsi que pour améliorer les scénarios, a-t-il affirmé.

Étant expérimentales, les pièces présentées dans ce festival pourront être couronnées de succès comme ne pas l'être…, fait remarquer l' "Artiste du Peuple" Doan Hoàng Giang, président du Conseil artistique de l'Association de l'art scénique du Vietnam et président du jury. Il y aura certainement des pièces qui susciteront de grands débats chez la critique, sans pour autant que les organisateurs craignent une défection du public devant la créativité audacieuse des artistes, souligne-t-il. Et à ce titre, ce ne sont pas seulement les pièces qui seront primées par le comité d'organisation pour leurs caractères novateurs, mais aussi les meilleurs acteurs, metteurs en scène, peintres et musiciens. Des prix qui contribueront à n'en pas douter à la reconnaissance des efforts des artistes pour un nouvel essor du théâtre national.

Un jeu coûteux

Monter un spectacle intéressant pose beaucoup de difficultés aux metteurs en scènes, à commencer par la production proprement dite. Une pièce nécessite en effet la bagatelle de centaines de millions de dôngs d'investissement au minimum ! Aussi les metteurs en scènes sont confrontés à 2 exigences connues pour être parfaitement contradictoires : s'assurer des recettes sous la pression des directeurs des troupes artistiques, renouveler et innover par une créativité débridée... Une difficile problématique pour quiconque. Et pour ne pas faciliter les choses, les infrastructures des théâtres demeurent toujours à désirer. En raison de la superficie modeste de la scène de Kim Ma où se déroule ce festival, le Théâtre Tuôi Tre a demandé à ce que la pièce Les fluctuations de l'amour soit représentée en un autre lieu afin de pouvoir monter l'ensemble de ses décors. Les metteurs en scène vietnamiens devraient être "plus dynamiques" parce qu'ils réalisent leurs pièces de manière classique, a remarqué Jacques Montaignac, responsable du Festival d'Avignon. Une appréciation qui a sérieusement fait réfléchir beaucoup de personnes intéressées par le théâtre national ! Alors, que feront les metteurs en scène pour s'affirmer lors de ce festival ?

L'Association de l'art scénique du Vietnam s'est vu décerner l'Ordre de l'Étoile d'or, le 1er décembre à l'Opéra de Hanoi. Cette distinction honorifique du Parti et de l'État du Vietnam, remise par Truong Tân Sang, membre du politburo chargé de la permanence du secrétariat du Parti, récompense les contributions remarquables des artistes de la scène au cours de plus de 5 décennies passées.

Par Vân Anh - Le courrier du Vietnam - 2 décembre 2008