Ce projet, qui devait en théorie comporter 70 articles, n'en présente finalement que 50. Il en ressort que pour chaque cycle, des plans d'actions plus détaillés serviraient de directives, a expliqué le directeur de l'Institut de la science éducative, Nguyên Huu Châu. La stratégie du développement éducatif (2009-2020) serait divisée en 3 périodes.

Durant la 1re période (2009-2010), les points importants concernent la campagne de sensibilisation afin de renouveler les méthodes d'enseignement, la remise en ordre du système éducationnel, la réforme administrative du système d'éducation du ressort central à celui local.

Pour la seconde période (2011-2015), l'accent serait mis sur le déploiement du nouveau programme d'éducation en maternelle. Parallèlement, les écoles, universités renforceraient l'usage des programmes modernes de formation.

De plus, des évaluations nationales et des études seraient également effectuées. Le renouvellement de la formation des enseignants et cadres devrait être assuré.

Pour la 3e période (2016-2020), la construction d'universités correspondant aux critères internationaux, la réalisation d'objectifs de la stratégie ainsi que l'évaluation des résultats seraient des tâches très importantes.

Les investissements pour la formation des ressources humaines dans tous les cycles seraient de 20% pour 2008-2012 et de 21% en 2015, avec une priorité accordée à l'enseignement général, à celui dans les régions en difficultés, lointaines et montagneuses, aux élèves et étudiants en difficultés.

Le soutien aux études scientifique se maintiendrait à 1,5% du budget étatique à partir de l'année 2015.

À partir de 2010, le MEF envisage de supprimer un statut légal de fonctionnaire pour les remplacer par les contrats vacataires. Il manque aujourd'hui des enseignants dans les écoles primaires, dans les domaines des langues étrangères, l'informatique, l'éducation physique…

Toujours selon le projet de stratégie, en 2009, les recteurs des universités assureraient le salaire du corps enseignant et des employés. La mise en place de critères allant dans ce sens serait confiée aux établissements d'éducation.

Par My Anh - Le courrier du Vietnam - 2 janvier 2009