Mardi, le Vietnam avait confirmé qu'une enfant de huit ans avait contracté la souche hautement pathogène H5N1 de la grippe aviaire, premier cas d'infection humaine recensé depuis début 2008 dans le pays. Les autorités avaient précisé que la famille de la petite avait mangé de la volaille morte.

Plusieurs quotidiens rapportaient jeudi que sa soeur, âgé de 13 ans, était morte vendredi.

Contacté par l'AFP, un responsable sanitaire provincial a expliqué que l'aînée avait été victime "d'une infection et de diarrhée", mais estimé qu'elle ne présentait pas de symptômes comparables à ceux de la grippe aviaire.

"Nous n'avons pas prélevé d'échantillons pour (effectuer) des tests et nous ne le ferons pas", a précisé le responsable, Nguyen Ngoc Thanh.

Selon le directeur de l'hôpital de Ba Thuoc, district de la province de Thanh Hoa (nord) où vit la famille, l'adolescente, déjà enterrée, avait "mal au ventre, une grosse fièvre et de la diarrhée".

"Nous avons soupçonné (un cas) de malaria ou de dengue (...) Nous n'avons pas pensé à la grippe aviaire parce que nous n'avions pas eu de foyer dans le coin depuis un certain temps", a ajouté Truong Thi Mau.

Le responsable a précisé qu'un troisième enfant, un voisin de cinq ans, était également traité pour problème respiratoire dans son établissement.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les premiers symptômes de la grippe aviaire ressemblent à ceux de la grippe et incluent une forte fièvre. Mais la diarrhée, les vomissements et les douleurs abdominales en sont aussi des signes.

L'OMS dénombre 52 décès dans le pays communiste dus à la forme humaine du H5N1, sur un total mondial de 248 morts.

Le Vietnam avait été l'un des pays d'Asie du Sud-Est les plus touchés par la réapparition de la grippe aviaire fin 2003. Il avait réussi à contrôler la situation en 2006, avant d'enregistrer à nouveau des infections humaines et des décès en 2007.

En 2008, il a recensé 5 morts du H5N1, au premier trimestre.

Agence France Presse - 8 janvier 2009


Le Vietnam a presque maîtrisé la grippe aviaire

Hanoi (AVI) - Le pays a presque maîtrisé la grippe aviaire, sauf la province de Thai Nguyen, a annoncé le Département de la santé vétérinaire (ministère de l'Agriculture et du Développement rural).

Au 5 janvier, cette province d Nord n'a pas encore passé les 21 jours sans signe pathologique.

En l'année qui vient de passer, plusieurs efforts ont été faits dans la prévention et la lutte contre l'épizootie aviaire, avec l'étouffement opportun des foyers épidémiques afin de contenir la contagion. Malgré son apparition dans 80 communes de 27 villes et provinces, la grippe aviaire n'a été détectée chez les poulaillers de petite envergure et le nombre de volailles mortes ou obligées d'être abattues a diminué (environ plus de 100.000 têtes).

Le projet de vaccination contre la grippe aviaire (deuxième étape) a été efficacement déployé, avec 260 millions de volailles vaccinées l'an dernier. Cependant, la subjectivité a causé la baisse du taux de volailles vaccinées.

Le résultat obtenu par le Vietnam pour maîtriser la grippe aviaire au Vietnam a été pris en haute estime par la communauté internationale. L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) est en train d'étudier les expériences du Vietnam pour les présenter aux autres pays.

Concernant les mesures pour maintenir le résultat de la prévention et de la lutte contre l'épizootie et minimiser ses impacts sur le secteur d'élevage du Vietnam dans les temps à venir, le Département de la santé vétérinaire a mis en relief l'intensification du travail d'information et de propagande, la mise en oeuvre de la vaccination, la découverte et l'étouffement opportun des foyers d'épidémie, la planification de l'aviculture et l'intensification du contrôle sur le transport, l'abattage et la consommation des volailles.

Agence Vietnamienne d'Information - 6 janvier 2009