La ville de Diên Biên Phu, province de Diên Biên, située à près de 500 km au nord-ouest de Hanoi, n'est plus une "contrée peu fréquentée" comme on l'a appelée pendant les années de première guerre indochinoise. Elle a connu ces 55 ans dernières années de grands changements. La ville a aujourd'hui une nouvelle physionomie.

Diên Biên Phu est devenue depuis 2004 une ville de 2e catégorie et le centre socio-économique de l'immense région Nord-Ouest. Actuellement, sa superficie est de 6.000 ha, soit le double par rapport aux premières années de la décennie. La ville se divise en 8 unités administratives et recense 40.000 habitants, issus de 22 ethnies différentes, qui préservent bien leur identité culturelle. Un exemple : les logements à l'architecture typique des habitats montagneux de la région Nord-Ouest ont massivement poussé ces dernières années.

Le taux de croissance de Diên Biên Phu s'élevait l'an dernier à 17% et pourrait atteindre cette année 19,1%. Le revenu moyen per capita était de l'ordre de 1.389 dollars/an en 2008. Le taux de foyers pauvres ne représentait que 0,99%.

Evoquant les progrès non négligeables de cette ville, Nguyên Quang Sang, président du Comité populaire municipal, souligne que dès son premier congrès (mandat 1993-1998), l'organisation du Parti de Diên Biên Phu a ciblé le développement des secteurs commercial, touristique et tertiaire. Grâce à la restructuration économique, les secteurs précités contribuent pour plus de 56% au PIB municipal, tandis que la production agro-sylvicole ne représente que 3,2% du PIB. La ville recense aujourd'hui 13 entreprises d'État, 89 privées et 2.510 foyers commerçants.

Au niveau provincial, 104 sur 106 communes de Diên Biên sont desservies par les chemins carrossables et 66% de ces communes sont alimentées en électricité. Toutes les communes ont accès aux systèmes téléphoniques. Afin d'attirer davantage les investisseurs, selon Dinh Tiên Dung, secrétaire adjoint de l'organisation provinciale du Parti, Diên Biên accélère la réforme administrative. "Les conditions plus favorables seront créées pour que les projets d'investissement obtiennent la licence un ou 2 jours après leur dépôt", fait savoir M. Dung. Et de souligner que dans le cadre du plan d'aménagement global, d'ici à 2030 et 2050, la ville de Diên Biên Phu en particulier et la province de Diên Biên en général devront concentrer leurs efforts dans le développement de l'agriculture, de la sylviculture et du tourisme historique, culturel et écologique. "Un appel à la coopération interprovinciale, intermunicipale et régionale (avec le Laos, le Myanmar, la Thaïlande, la Chine...) dans le développement touristique sera lancé", ajoute M. Dung. Les autorités locales projettent de développer la culture de riz parfumé, une spécialité provinciale, sur l'ancien champ de bataille de Muong Thanh.

Par Hà Anh - Le courrier du Vietnam - 8 mai 2009