Dans le courant du mois de juillet, la Ligue des droits de l’homme de Nouvelle-Calédonie (LDH-NC) avait été saisie par l’entourage de Sapa Lavelua, un Wallisien détenu au Vietnam depuis maintenant quatre ans, après une condamnation par un tribunal de Hanoi pour escroquerie. Nous nous étions fait l’écho de la situation de cet homme dans notre édition du 27 août dernier.

A l’occasion d’un déplacement à Paris à la fin du mois d’août, le président de la LDH-NC, Elie Poigoune, avait relayé l’appel de la famille de cet homme, dont l’état de santé se détériore de jour en jour. Le 2 septembre dernier, Jean-Pierre Dubois, le président de la Ligue des droits de l’homme-France, a ainsi adressé une lettre à Bernard Kouchner, ministre des Affaires Etrangères, pour lui demander d’intervenir à titre humanitaire auprès des autorités vietnamiennes.

A titre humanitaire

En raison de son état de santé et du manque de ressources financières, Jean-Pierre Dubois demande ainsi que « Sapa Lavelua puisse purger le restant de sa peine en France où il sera mieux soigné et où il pourra être en contact avec sa famille, notamment ses enfants », précise ainsi la missive, qui demande donc au Quai d’Orsay « d’intervenir, à titre humanitaire, auprès des autorités vietnamiennes pour que M. Lavelua soit rapatrié dans un établissement pénitentiaire en France ». Sapa Lavelua, qui a été militaire pendant une dizaine d’années au 8e RPIMa de Castres, s’était reconverti dans les affaires en se spécialisant dans l’import-export. Il s’était associé avec des entrepreneurs vietnamiens avec lesquels il avait finalement été condamné pour escroquerie. Ses anciens camarades d’armes se sont également mobilisés pour lui venir en aide et notamment pour pouvoir payer ses frais médicaux. Des chèques ou des lettres de soutien peuvent lui être adressés. Elles transiteront par l’intermédiaire des autorités consulaires françaises au Vietnam.

Contact : Asac para, 3 rue Cayrol, 81 100 Castres. E-mail : asacpara@gmail.com

Les Nouvelles Calédoniennes - 21 septembre 2009