La Commission européenne veut prolonger de 15 mois les taxes antidumping sur les chaussures importées de Chine et du Vietnam, selon un document obtenu lundi 13 octobre par l'AFP. Ces taxes sur les chaussures à dessus de cuir en provenance de Chine et du Vietnam arrivent à échéances à la fin de l'année. Elles avaient été mises en place en octobre 2006 et sont de respectivement 16,5% et 10%, pour une durée de deux ans. Le document souligne que l'industrie européenne de la chaussure pourrait souffrir "dans le court ou le moyen terme" si les taxes étaient supprimées sans lui laisser un temps supplémentaire pour achever son "processus d'adaptation". Cette proposition doit encore être validée par les pays de l'UE d'ici la fin de l'année pour pouvoir être mise en place début 2010.

Les pays européens qui ont encore une industrie de la chaussure, comme l'Italie, sont favorables à la prolongation des taxes.

En revanche, d'autres Etats, comme les pays "libéraux" du Nord (Royaume-Uni, Suède...), y sont défavorables. Les importateurs et les producteurs européens qui fabriquent une grande partie de leurs chaussures en Asie (comme Adidas, Puma, Timberland, Sebago, Diesel ou Camper, mais aussi des PME) y sont également hostiles. Selon des chiffres de la Commission européenne, les importations de chaussures de Chine et du Vietnam représentent 25 à 30% du marché européen.

Challenges - 13 octobre 2009