À la question de savoir la réaction du Vietnam à l'approbation, le 21 octobre, par la Chambre des représentants américaine de la résolution HR 672 sur la cyber-liberté au Vietnam, Nguyên Phuong Nga a déclaré "protester contre" cette résolution. Les informations mentionnées dans ce texte "manquent d'objectivité" et sont "aberrantes", a-t-elle dit, ajoutant que l'approbation par la Chambre des représentants américaine d'une résolution sur un problème relevant des "affaires intérieures" du Vietnam n'est "pas conforme aux pratiques communes dans les relations vietnamo-américaines, "ni bénéfique à leur bon développement".

"Au Vietnam, a poursuivi la porte-parole, personne n'est arrêté, détenu ni jugé pour avoir exprimé ses opinions politiques".

Actuellement, internet dispose de conditions favorables pour se développer plus fortement que jamais. Le pays compte près de 22 millions d'internautes, soit plus de 25% de la population, un chiffre supérieur à la moyenne en Asie (18,17%). L'Union internationale des télécommunications (UIT) reconnaît que le Vietnam figure dans le Top ten mondial en termes de rythme de développement de l'internet sur la période 2002-2007.

"La gestion par l'État vietnamien des informations électroniques ne vise qu'à s'assurer que ce secteur fonctionne conformément au droit national, se développe sainement et contribue activement à l'échange d'informations, ainsi qu'à une meilleure compréhension sur la stabilité et le développement de la société et du pays ", a-t-elle conclu.

Agence Vietnamienne d'Information - 23 octobre 2009