Au fur et à mesure que les conditions de vie des habitants des grandes villes comme Hanoi et Hô Chi Minh-Ville s'améliorent, le nombre de citadins capables d'investir des milliards de dôngs pour acquérir une résidence secondaire sur le littoral ne cesse, lui aussi, de croître.

Dans le Nord, la Compagnie d'investissement et de tourisme Vinaconex ITC a mis en chantier le projet "Cat Bà Resort Community", dans la ville portuaire de Hai Phong. Sont prévues 90 villas dans une première phase.

La Compagnie de développement urbain et des zones industrielles Sông Dà (Sudico) a, quant à elle, investi dans la zone d'écotourisme de Ngoc Vung, district insulaire de Vân Dôn, province de Quang Ninh (Nord). Sur l'île de Tuân Châu, ville de Ha Long, province de Quang Ninh, la compagnie par actions T & H Ha Long compte bâtir The Long Châu Villas & Residences, qui coûte la bagatelle de 330 millions de dollars. Sont prévues 700 villas sur près de 350 ha.

En l'espace d'un mois, Indochina Land, une filiale du groupe Indochina Capital, a vendu la moitié des 150 appartements et 30 villas de son Hyatt Regency Danang Resort & Spa, dans la ville de Dà Nang (Centre). Toujours dans cette ville, la Compagnie générale de développement urbain Kinh Bac, relevant du groupe d'investissement de Saigon, et la compagnie américaine Starwoord viennent de signer un contrat sur la con-struction de 2 resorts 5 étoiles. Le premier, le Meridien Danang Resort & Spa, de 8,4 ha, comprendra 330 chambres de haut standing. Le second, le Sheraton Dalat Resort & Spa, d'un coût de 40 millions de dollars, abritera de luxueuses villas. Ces 2 resorts seront mis en chantier en 2010 pour une mise en service prévue en 2013.

Avec ses airs de petit paradis maritime, il n'est guère étonnant que Dà Nang attire un grand nombre d'investisseurs. En août dernier, le projet "Ocean Villas", du groupe VinaCapital, a proposé à la vente 30 villas de 275 à 433 m² chacune. L'Olalani Resort, composé de villas, d'un hôtel de 160 chambres et de 88 appartements de luxe, sera sous peu inauguré dans cette ville.

À Hôi An, le projet "Fusion Alya" offrira aux acheteurs fortunés un choix abondant de villas cossues.

Un marché animé dans 18-24 mois

Dans le Centre, la compagnie Sacomreal a investi dans le projet "Casalle'Hills", dans le district de Hàm Tân, province de Binh Thuân. La compagnie Minh Thành a bâti 17 villas dans le cadre de son projet "Mui Ne Domaine". Dans la ville de Phan Thiêt, province de Binh Thuân, la compagnie Rang Dông a vendu la moitié des appartements de son Ocean Vista, au prix de 1.200 dollars/m².

La province de Bà Ria-Vung Tàu (Sud) est le théâtre de nombreux gros projets, dont le Sanctuary Hô Tràm (70 villas), le Laguna Long Hai, l'Evasion Hideway Côn Dao (35 villas de location et 16 à vendre). Sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), la société Starbay Holdings Ltd déploie un projet d'immobilier touristique de près de 1,7 milliard de dollars.

Selon la Compagnie de conseils immobiliers CB Richard Ellis (CBRE), dans 2 ou 3 ans, le Nord devrait compter plus de 5.000 appartements et villas ; le Centre, 1.085 villas et 510 appartements ; le Sud, 5.100 villas. "Le marché de l'immobilier touristique au Vietnam sera particulièrement animé dans 18 à 24 mois", prévoit Marc Townsend, directeur exécutif de CBRE Vietnam. "Les investisseurs étrangers souhaitent une simplification des formalités administratives et un raccourcissement du délai de délivrance de la licence", souligne Ken Atkinson, directeur exécutif de Grant Thornton Vietnam.

Par Thê Linh - Le courrier du Vietnam - 23 octobre 2009