En effet, le Premier ministre vietnamien, Nguyen Tan Dung, a appelé sept des plus grands groupes publics à vendre dans les plus brefs délais des devises étrangères (notamment des dollars US) afin de redonner un nouveau souffle à l'économie du pays. Les analystes et les économistes restent toutefois relativement perplexes sur l'efficacité d'une telle mesure. En effet, bien que les revenus en devises étrangères du pays ont beaucoup diminué au cours de l'année, comme l'a d'ailleurs fait remarqué le Premier ministre, il n'est pas sûr que cette opération permettre de rééquilibrer le dong sur le marché des changes. La diminuation des devises étrangères du Vietnam inquiète beaucoup les experts qui soulignent que le pays a cruellement besoin de ces devises afin d'assurer son développement économique, principalement fondé sur l'exportation vers les pays développés.

Parmi les groupes sollicités par le gouvernement dernièrement, il convient de mentionner le groupe pétrolier PetroVietnam, le groupe minier Vinacomin et aussi Southern Airports Corp.

Au cours du mois de novembre, le gouvernement avait déjà appelé les entreprises publiques à vendre des devises étrangères. Toute une batterie de mesures avait été annoncée à cette occasion afin de soutenir la devise nationale. La banque centrale avait notamment opéré une dévaluation de 5,44% du dong par rapport au dollar.

Le pays pourrait toutefois retrouver un nouveau souffle avec l'annonce d'un prêt de 500 millions de dollars accordés par la Banque Mondiale il y a quelques jours.

Par Christopher Dembik - Forex.fr - 28 décembre 2009