Il a travaillé le 7 janvier avec la Compagnie d'alumine Nhân Co, dans la commune éponyme, district de Dak R'lâp, province de Dak Nông (hauts plateaux du Centre), sur le projet d'aluminerie Nhân Co.

Le président de la République a affirmé que le projet d'extraction de la bauxite au Tây Nguyên était "une grande politique du Parti et de l'État", au service de l'industrialisation et de la modernisation du pays ainsi que du décollage socio-économique des hauts plateaux du Centre. "Ce projet contribuera à améliorer le niveau de vie des ethnies de la région", a-t-il assuré. Et de demander au maître d'œuvre d'avancer diverses solutions d'exploitation et de traitement de ce minerai. "Il faut assurer la durabilité du projet qui vise à fabriquer de l'aluminium fini pour l'exportation et non pas seulement extraire le produit brut", a-t-il relevé. De plus, selon le chef de l'État, il est impératif que le maître d'œuvre soit irréprochable dans la gestion de cambouis rouge afin de ne pas polluer les nappes phréatiques et les cours d'eau. Sans oublier de donner la priorité à la construction d'infrastructures, surtout de voies de communication, au service de l'exploitation et du traitement de la bauxite.

Le maître d'oeuvre du projet d'usine d'alumine Nhân Co est le Groupe national des industries du charbon et des minerais du Vietnam (Vinacomin), avec près de 12.000 milliards de dôngs. Sa capacité annuelle de 650.000 tonnes d'alumine pour la première phase devrait doubler lors de la seconde. Selon les prévisions, ce projet devrait dégager une recette d'environ 4.000 milliards de dôngs par an, dont 446 milliards de profit, et créer 1.350 emplois aux habitants locaux.

Par Hông Nga - Le courrier du Vietnam - 8 janvier 2010