Le Vietnam sera à l'honneur lors du 16e Festival international des Cinémas d'Asie (FICA) de Vesoul qui aura lieu du 26 janvier jusqu'au 2 février prochains en France.

La section “Francophonie d'Asie” du plus vieux des festivals européens consacrés à l'Asie mettra en valeur uniquement les documentaristes vietnamiens indépendants. Désireux de mettre l'accent sur un aspect peu connu du monde du cinéma vietnamien, le FICA va présenter 7 oeuvres de 6 documentaristes indépendants que sont Ban tôi (Mon ami) de Trinh Lê Van, Chi Dung (Madame Dung) de Dào Ba Son, Chu be cu li (Le petit coolie) de Pham Nhuê Giang, Hà Nôi co câu Long Biên (Hanoi a le pont Long Biên) de Pham Cuong, Thây Duc (Professeur Duc) de Nguyên Trinh Thi, Khoc muon (Métier de pleureuse) et Nguoi o trân (L'homme à demi-nu) de Phuong Lan.

D'autre part, les 2 long métrages vietnamiens, Nhung nguoi tho xe (Les coupeurs de bois) de Vuong Duc, et Mua len trâu (Le gardien de buffles) de Nguyên Vo Nghiêm Minh, seront présentés dans la section "l'Homme et la Nature" - le fil conducteur de ce Festival.

Créé en 1995, le FICA de Vesoul confirme la montée du cinéma asiatique amorcée depuis le milieu des années 1990. En 2009, il a attiré plus de 26.000 spectateurs, le plaçant à la première place des rendez-vous du cinéma d'auteur asiatique d'Europe. Outre le cinéma vietnamien, la 16e édition portera un regard particulier sur le cinéma taïwanais, iranien et turc.

Par Van Xa - Le courrier du Vietnam - 26 janvier 2010