Plus de 14.000 poulets et canards ont été abattus dans la province de Ha Tinh, où un foyer de grippe aviaire avait éclaté le 15 janvier et où près de 3.600 volatiles ont été testés positifs au virus, selon le site internet du département vétérinaire du ministère de l'Agriculture.

Cinq autres provinces ont récemment été frappées par des foyers : celles de Quang Tri et Kon Tum, également dans le centre, celle de Dien Bien, dans le nord-ouest, et celles de Soc Trang et Ca Mau, dans le sud.

La semaine dernière, le ministre de l'Agriculture, Cao Duc Phat, a demandé aux autorités locales de renforcer les mesures de prévention contre le H5N1, virus hautement pathogène de la grippe aviaire, avant, pendant et après le Têt.

Mercredi, le quotidien anglophone officiel Vietnam News citait un autre responsable ministériel mettant en garde contre les risques de propagation de l'épizootie dans le centre et le delta du Mékong (sud) en raison de transports plus denses de la volaille en cette période de l'année.

Le poulet est l'un des plats et offrandes favoris du nouvel an lunaire. Principal festival vietnamien, le Têt commence dimanche.

Le Vietnam est, après l'Indonésie, le pays qui affiche le plus grand nombre de victimes humaines du H5N1 depuis 2003. Il a enregistré son 57e et dernier décès en date en décembre.

Agence France Presse - 10 février 2010