Le Vietnam a pour la première fois accordé la nationalité vietnamienne à un petit groupe de réfugiés cambodgiens qui avaient fui le régime de Pol Pot dans les années 1970, a annoncé mardi le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

"Vendredi dernier (...), 287 réfugiés cambodgiens (sur un total de 2.357 vivant au Vietnam, NDLR) ont reçu officiellement leur certificat de nationalité vietnamienne", a expliqué un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'un point de presse.

Les 2.070 autres devraient également recevoir le passeport vietnamien d'ici à la fin de l'année, selon l'organisation qui a salué la décision des autorités du pays.

Cette décision intervient à la suite d'un changement législatif au Vietnam, a expliqué à l'AFP la responsable du HCR pour l'Asie, Kitty McKinsey.

Jusqu'à présent, le Vietnam exigeait de ces réfugiés qu'ils renoncent à leur nationalité cambodgienne pour pouvoir obtenir le passeport vietnamien. Ce n'est désormais plus le cas, a précisé Mme McKinsey.

"Le Vietnam est un modèle pour mettre fin à la situation d'apatride", a-t-elle conclu.

Environ 12 millions de personnes sont apatrides dans le monde, selon les statistiques du HCR.

Agence France Presse - 20 juillet 2010