Selon les prévisions, cette ligne serait de 38 km de long et nécessiterait un investissement de plus de 5.800 milliards de dôngs (plus de 303 millions de dollars). Ce monorail comporterait environ 60 wagons pour un volume de transport de 6.000 passagers par entrée. La vitesse moyenne atteindrait 60-70 km/h. Les 14 gares seraient installées à proximité des supermarchés, zones industrielles, écoles supérieures... pour favoriser la circulation des habitants.

Lors d'un séminaire tenu récemment à Hanoi, la Compagnie générale de construction et d'import- export du Vietnam (Vinaconex) a présenté son projet du 1er monorail de Hanoi le long de l'axe Lang-Hoà Lac. Celui-ci, longue de 28 km avec une chaussée de 140 m de large, relie le carrefour Pham Hùng-Khuât Duy Tiên-Trân Duy Hung à la nationale 21A (début de l'autoroute Hô Chi Minh), en passant par les districts de Tu Liêm, Hoài Duc, Quôc Oai et Thach Thât. Cet axe a été récemment rebaptisé "avenue Thang Long", selon une décision adoptée le 14 juillet dernier lors de la 21e session du Conseil populaire municipal.

Organisé par Vinaconex et l'Union des associations des sciences et des techniques du Vietnam, ce séminaire, placé sur le thème "Monorail - une solution à la circulation urbaine", a réuni une centaine de chercheurs et de représentants d'administrations des secteurs des transports, de l'architecture et de l'aménagement.

La plupart des participants qui sont des scientifiques, des gestionnaires, des experts de la communication, de l'aménagement urbain et architectural, de la mécanique, des technologies d'information, de l'économie... étaient unanimes sur la faisabilité du projet.

Selon Ngô Doan Duc, président adjoint de l'Association des architectes du Vietnam, la construction d'un monorail ne détruira pas le paysage urbain. À l'inverse, un bon projet peut apporter un plus esthétique. Le professeur Nguyên Thê Ba, président d'honneur de l'Association de l'aménagement et du développement urbain du Vietnam, souligne que chaque centre urbain doit trouver les types de moyens de circulations lui convenant et le monorail peut être une solution pour la capitale. La construction d'un monorail à Hanoi actuellement est convenable et utile, car, selon les experts étrangers, il présente des atouts par rapport aux autres types de transport public, comme il nécessite peu d'investissements, peu de dédommagements pour l'expropriation des terrains et respecte l'environnement...

Selon les participants, avec ses divers avantages d'un point de vue écologique et occupation de l'espace, le monorail représente une solution efficace au Vietnam, au problème de circulation urbaine actuellement constamment confronté à de graves problèmes tels qu'embouteillages, bouchons...

Par Thu Trang - Le courrier du Vietnam - 4 août 2010