Ces études ont pour objet d'approfondir la faisabilité du projet de TGV Nord-Sud afin d'en faire rapport à l'Assemblée nationale (AN).

Dans une circulaire récemment notifiée aux ministères du Transport et des Communications, du Plan et de l'Investissement, des Finances, ainsi qu'à la Compagnie générale des chemins de fer du Vietnam (CGCFV), le Premier ministre leur a demandé de travailler, sur la base des avis de l'AN, avec l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) pour fixer définitivement l'objet, le rythme et les modalités de ces projets d'investissement.

Le 31 août, le ministère des Communications et des Transports (MCT) devait travailler avec JICA sur le projet de TGV Nord-Sud. En effet, lors de la 7e session de l'AN, l'investissement dans ce TGV n'a pas été approuvé. Par la suite, le MCT et la CGCFV ont demandé l'autorisation au gouvernement d'étudier et d'établir un rapport de faisabilité pour les 2 tronçons de Hanoi-Vinh et Hô Chi Minh-Nha Trang, au lieu de l'ensemble de la ligne. De même, le MCT a transmis une note diplomatique au gouvernement japonais afin de recevoir un soutien technique et financier avant de rendre le rapport de faisabilité de ce projet.

En principe, le Japon a donné son accord sur un soutien technique et financier en la matière. Par ailleurs, la CGCFV, en coopération avec la partie japonaise, examine la construction de la ligne ferroviaire Ngoc Hôi-Nôi Bài, d'un trajet de 25km, suivant les 2 modalités de ligne ferroviaire urbaine et de TGV expérimental. Chacune de ces 2 modalités sera étudiée à partir de novembre prochain, le rapport devant être achevé au cours du 1er trimestre 2012.

Par Diêu An - Le courrier du Vietnam - 1er Septembre 2010