Selon le conseiller commercial vietnamien dans ce pays, Nguyên Van Mùi, l'Algérie est l'un des pays africains qui a la plus forte demande en denrées alimentaires, en raison d'une production agricole et d'une industrie agro-alimentaire qui n'arrivent pas à répondre à la demande intérieure. À l'heure actuelle, 75% des vivres et denrées alimentaires consommés en Algérie sont importés. L'Algérie souhaite acheter pour une valeur de près de 400 millions de dollars par an des produits agricoles en provenance du Vietnam, mais ce dernier n'est en mesure que de répondre à 22-25% de ce montant.

En 2008, le Vietnam a exporté vers l'Algérie pour plus de 83 millions de dollars, puis pour 94 millions en 2009, dont 80% provenant des produits agricoles. De grandes quantités de riz et de café sont exportées. Le Vietnam détient 25% des parts de marché du café avec un chiffre d'affaires de près de 49 millions de dollars et 70% de celui du riz avec un record de 23,8 millions de dollars l'an dernier. En outre, l'Algérie achète beaucoup d'autres produits vietnamiens, dont le poivre avec une valeur de 1,3 million de dollars, soit 60% des parts de marché, et le coprah (1,6 million de dollars). Le Vietnam est maintenant le deuxième exportateur de coprah vers ce pays.

Selon de récentes enquêtes, les produits instantanés vietnamiens comme café, riz, nouilles ou épices ont aussi de bonnes opportunités de se tailler une place sur ce marché.

Afin d'accélérer les exportations de produits vietnamiens vers l'Algérie, Nguyên Van Mùi conseille aux exportateurs vietnamiens de participer plus activement à des foires commerciales en Algérie pour sonder le marché et rencontrer des partenaires potentiels, notamment la foire internationale d'Alger, en juin, et le salon international de l'agriculture, en novembre.

Par Thuy Tiên - Le courrier du Vietnam - 14 septembre 2010