Nguyen Hoang Hai, alias "Dieu Cay" sur la toile, devait être libéré mercredi dernier après avoir purgé une peine de 30 mois de prison pour fraude fiscale, a précisé le groupe basé aux Etats-Unis. "Il est toujours détenu", a affirmé depuis Bangkok Phil Robertson, directeur adjoint de HRW en Asie.

Selon des groupes de défense des droits de l'Homme, l'accusation portée contre Hai, membre du "Club des journalistes libres du Vietnam en ligne", était politiquement motivée. Les autorités vietnamiennes "inventent des choses au fur et à mesure", a ajouté le militant de HRW. "Dieu Cay" est désormais sous le coup d'une enquête pour "propagande contre l'Etat", selon les autorités.

Avant son arrestation en 2008, il avait participé à des manifestations anti-chinoises liée à une dispute territoriale entre le Vietnam et la Chine.

Agence France Presse - 25 octobre 2010