M. Prikhodko a également indiqué que la Russie était prête à faire un prêt à Hanoï pour aider le pays à financer la construction de cette centrale.

"Un projet d'une telle envergure comme la construction d'une centrale nucléaire conduit naturellement nos amis à utiliser nos ressources financières", a-t-il déclaré devant des journalistes au Kremlin. "Nous sommes prêts à réfléchir à l'idée d'accorder un crédit pour la construction de la centrale nucléaire sur la base de termes mutuellement acceptables", a-t-il précisé. M. Prikhodko n'a pas donné plus de précisions mais un responsable de Rosatom, l'agence russe de l'énergie atomique, a déclaré à l'AFP que les négociations concernaient une centrale composée de deux réacteurs dont la construction est estimée à près de quatre milliards d'euros.

"En tout, avec les infrastructures, ce sera un peu plus", a-t-il souligné sous le couvert de l'anonymat. Pour que la construction commence, les deux pays doivent signer un contrat strict, a ajouté ce responsable, précisant qu'il était encore trop tôt pour évoquer les délais du projet. Il a cependant ajouté qu'un groupe d'experts et d'étudiants vietnamiens étaient déjà dans la ville d'Obninsk (au sud-ouest de Moscou), où se situe la première centrale nucléaire construite à l'époque soviétique et des centres de recherche, pour y suivre des formations. Le développement du nucléaire au Vietnam vise à répondre à un boom économique qui a soif d'énergie. Hanoï a affiché un PIB (produit intérieur brut) en hausse de 5,32% en 2009 et estime à environ 10% par an la croissance de ses besoins énergétiques.

Le Vietnam entend construire deux centrales de deux réacteurs de 1.000 mégawatts chacune et espère mettre en service dès 2020 au moins un des réacteurs. De son côté, la Russie cherche à développer son marché de l'énergie nucléaire. En mars, le premier ministre russe Vladimir Poutine, avait chargé son gouvernement d'augmenter la participation russe dans ce secteur sur le marché international jusqu'à 25%, contre 16% actuellement. Mi-octobre, la Russie et le Vénézuela ont signé un accord pour la construction de la première centrale nucléaire dans ce pays d'Amérique latine, lors d'un déplacement à Moscou du président Hugo Chavez.

Agence France Presse - 29 octobre 2010


Le président russe prochainement au Vietnam

Sur invitation du président de la République, Nguyên Minh Triêt, le président russe, Dmitri Medvedev, effectuera une visite officielle au Vietnam, où il devra participer au 2e Sommet ASEAN-Russie prévu les 30 et 31 octobre.

Le Vietnam et la Russie, alors Union des Républiques socialistes soviétiques, ont établi leurs relations diplomatiques le 30 janvier 1950. En juin 1994, le Vietnam et la Russie ont signé l'Accord sur les principes fondamentaux des relations d'amitié, une base pour la nouvelle étape de développement. En mars 2001, Vietnam et Russie ont signé la Déclaration commune sur des relations de partenariat stratégique, lors de la première visite officielle au Vietnam du président russe Vladimir Poutine.

Depuis, les deux parties ont échangé régulièrement des délégations de haut rang, entre autres et pour le Vietnam, les visites en octobre 2002 et en juillet 2010 du secrétaire général du PC vietnamien Nông Duc Manh, en octobre 2008 et en mai 2010 du président Nguyên Minh Triêt, en septembre 2007 et en décembre 2009 du Premier ministre Nguyên Tân Dung, en avril 2009 du président de l'Assemblée nationale Nguyên Phu Trong. De même, pour la Russie, l'ancien président V. Poutine a effectué des visites officielles au Vietnam en mars 2001 et en novembre 2006.

Vietnam et Russie partagent de mêmes opinions en différents domaines et sur le plan régional comme mondial. Les deux parties s'accordent un soutien mutuel au sein des forums internationaux tels que l'ONU, l'APEC ou l'ARF... En outre, ils accélèrent leur coopération à travers l'ASEAN, et plus encore durant cette année où le Vietnam assume la présidence de cette association régionale.

Les commerces bilatéraux augmentent de manière continue, en passant de quelque 400 millions de dollars durant la décennie 1990 à 1,83 milliard en 2009. Cette année, ce chiffre a atteint près de 500 millions de dollars lors de quatre premiers mois. Les principales exportations vietnamiennes dans ce pays sont des chaussures, du textile et de l'habillement, ainsi que des produits aquatiques. Réciproquement, il importe de Russie du charbon, de l'acier, des engrais et du carburant.

Le Vietnam recense aujourd'hui 67 projets russes en activité sur son territoire, lesquels représentent 755 millions de dollars de capitaux enregistrés. Ces projets vont essentiellement dans les secteurs du trans- port, du pétrole, de l'industrie, des télécommunications et de l'aquaculture. Le Vietnam investit de plus en plus en Russie où il compte actuellement 18 projets cumulant 1,7 milliard de dollars de capitaux dans les secteurs du pétrole, de la banque, du commerce et des services.

Le pétrole et l'énergie sont les domaines dans lesquels la coopération bilatérale est traditionnelle et d'intérêt mutuel. En octobre 2008, les deux pays ont signé un acte portant sur la transformation de la coentreprise Vietsovpetro en société à responsabilité limitée après 2010. Actuellement, les groupes russes Gazprom et Zarubezneft poursuivent leur coopération avec le groupe PetroVietnam, à travers les coentreprises Vietgazprom, Rusvietpetro et Gazpromviet. Une coopération florissante, notamment dans la modernisation et la construction de centrales au Vietnam, dont la première centrale nucléaire suite aux compromis signés à l'occasion de la visite en Russie en décembre 2009 du Premier ministre Nguyên Tân Dung.

En matière de sécurité et de défense, les deux pays maintiennent le mécanisme institutionnel du Comité intergouvernemental de coopération technique et militaire. Ils échangent régulièrement des délégations de haut rang. Quant aux secteurs des sciences, de l'éducation et de la formation, du tourisme, de la culture, les échanges sont également dynamiques, avec dernièrement l'organisation des Journées culturelles russes au Vietnam et des Journées culturelles vietnamiennes en Russie. La coopération dans le tourisme est en pleine croissance puisque, depuis 2006, le Vietnam accueille chaque année plus de 40.000 touristes russes. Sur le plan local, la coopération décentralisée s'accélère aussi, en particulier entre Hanoi et Moscou, Hô Chi Minh-Ville et Saint Petersbourg.

Chaque année, la Russie octroie environ 300 bourses universitaires et post-universitaires à des étudiants vietnamiens. Lors de la récente visite en Russie du vice-Premier ministre Nguyên Thiên Nhân, les deux pays se sont accordés sur la création au Vietnam de l'École supérieure des technologies Viêt Nga.

Actuellement, près de 80.000 Vietnamiens vivent dans 62 villes et provinces de la Russie.

Par Phuong Mai - Le courrier du Vietnam - 29 octobre 2010