Ils craignent une répression politique accrue contre les blogeurs et opposants aux politiques du gouvernement à quelques mois du Congrès du Parti communiste, prévu début 2011.

Mercredi, dans deux affaires séparées, la justice vietnamienne a condamné trois militants syndicaux à des peines allant de sept à neuf ans de prison et six catholiques à des peines d'au maximum un an ferme. Les arrestations de militants et de blogeurs qui se multiplient « peignent un tableau de plus en plus sombre de la liberté d'expression et d'association au Vietnam », a également dénoncé Amnesty International.

Par Lucie Moulin - Radio France Internationale - 29 octobre 2010