Cette organisation a commencé à développer des programmes d'action d'urgence en partenariat avec la Croix-Rouge vietnamienne et des orphelinats et a offert 17 ambulances à ce pays. Avant d'être envoyées au Vietnam, ces dernières ont sillonné les routes de France afin de recueillir des dons de médicaments et d'articles de première nécessité pour la population et les victimes vietnamiennes de guerre. Depuis 1975, le SPF est intervenu en relation avec des associations locales pour réaliser des programmes pluriannuels de développement sur l'ensemble du territoire vietnamien dont Hô Chi Minh-Ville, Hanoi, les provinces de Bac Kan, Phu Tho (Nord), Nghê An (Centre), Dông Nai (Sud)… Les médecins du SPF -généralistes, spécialistes et techniciens de la santé - ont participé aux grands projets d'aide et de soutien d'hôpitaux vietnamiens, en particulier ceux de Saint-Paul et de Bach Mai à Hanoi, et celui de nutrition et de pédiatrie de Hô Chi Minh-Ville, et transféré des expériences professionnelles à des étudiants en médecine et à des médecins vietnamiens.

En signe d'amitié, le SPF a choisi le nom du Dr Duong Quynh Hoa pour nommer la salle de réception de ses partenaires qui a été inaugurée en 2006. Cette femme médecin a œuvré à la création du Centre de recherche en pédiatrie de l'hôpital nutritionnel de Hô Chi Minh-Ville, bénéficiaire du soutien du SPF. En particulier, de 1965 à 2010, le SPF est assisté les victimes des catastrophes naturelles à plusieurs reprises grâce à des subventions de l'Union européenne et du ministère français des Affaires étrangères et européennes dont le montant total est estimé à plus de 1,2 million d'euros. En octobre dernier, le SPF a fourni du riz à un millier de foyers vietnamiens des provinces du Centre, lourdement frappées par les calamités naturelles. Prochainement, une campagne de mobilisation d'aides au profit des victimes des inondations du Centre est prévue en France.

Par ailleurs, entre 1970 et 2010, une vingtaine de programmes de développement soutenus par le SPF ont été mis en oeuvre dans le secteur de la santé (pédiatrie, prévention du VIH/sida, soins sanitaires primitifs, formation médicale, création de laboratoires de microbiologie…), de l'éducation (construction et équipement de salles de classe, aide à la scolarisation), ainsi que dans celui des infrastructures (adduction d'eau, lignes électriques, systèmes photovoltaïques).

Julien Lauprêtre est venu à deux reprises au Vietnam. Très touché par les sentiments que lui ont réservé le peuple, il a affirmé que le SPF ferait tout son possible afin d'atténuer les douleurs et diminuer les difficultés des populations des régions démunies du Vietnam. Avec 98 organisations satellites totalisant plus de 80.000 bénévoles, le SPF recueille chaque année des dizaines de millions d'euros attribués sous forme d'aides humanitaires aux personnes déshéritées de plusieurs pays du monde. Accorder des aides au Vietnam lors de ces dernières dizaines d'années et les poursuivre est une preuve de l'esprit philanthropique de cette organisation française.

Par Lê Hà - Le courrier du Vietnam - 29 décembre 2010