La construction de cette installation est estimée à 7,5 milliards de dollars (5,7 milliards d'euros).

"Nous construirons la raffinerie de Nghi Son (...) Nous n'avons pas signé le contrat mais il ne reste que des détails mineurs à négocier", a dit à l'agence Reuters Eric de Sainte-Marie, un des représentants de l'entreprise au Vietnam.

Mais Hideto Murakami, directeur général de la Nghi Son Refinery and Petrochemical Co, qui sera l'opérateur du site industriel, a déclaré jeudi que les négociations étaient toujours en cours.

Murakami n'a pas commenté des informations publiées mercredi par le Vietnam Economic Times, selon lequel Technip ainsi que le groupe japonais d'ingénierie JGC Corp et l'espagnol Tecnicas Reunidas avaient été retenus pour la construction de la raffinerie estimée, selon le journal, à cinq milliards de dollars (environ 3,8 milliards d'euros).

Le Premier ministre vietnamien, Nguyen Tan Dung, a fait état de son côté d'un investissement total de 7,5 milliards de dollars, selon les taux de changes actuels. Il s'exprimait en marge de l'inauguration d'une autre raffinerie, à Dung Quat, d'une capacité de 130.500 barils par jour.

D'autres articles de presse, citant Petrovietnam, le groupe public pétrolier dont une filiale, Petrovietnam Construction Corp, est associé au projet de Nghi Son, avaient évoqué auparavant un montant de sept milliards de dollars.

Ce contrat doit donner naissance à la plus grande raffinerie du pays, avec une capacité de 200.000 barils par jour.

Le chantier doit débuter en mars pour s'achever en 2014.

Par ailleurs, Technip a annoncé jeudi avoir remporté un contrat pour le développement du système de collecte de gaz du champ Walker Ridge dans le golfe du Mexique, situé par une profondeur d'eau de 2.130 mètres.

Le montant du contrat, passé par le groupe Enbridge Offshore Facilities L.L.C, n'a pas été précisé.

Par Ngo Thi Ngoc Chau - Reuters - 5 janvier 2011