Selon le journal The Age, la société Securency, alors en partie détenue par la RBA, avait réglé les frais de scolarité à l’université britannique de Durham du fils du gouverneur de la Banque centrale du Vietnam, Le Duc Thuy. M. Thuy, qui avait occupé ces fonctions entre 1999 et 2007, préside maintenant le Conseil national de supervision des Finances.

Securency fait l’objet d’une enquête au long cours, certains de ses agents étant soupçonnés d’avoir offert des pots de vin en échange de contrats en Indonésie, en Malaisie, au Vietnam et au Nigeria. La police a arrêté en octobre dernier plusieurs suspects en Grande-Bretagne, en Espagne, en Australie et en Malaisie. Securency avait utilisé « un fonds secret », selon The Age, alimenté par des rétrocommissions provenant de 15 millions de dollars australiens (10,9 M EUR) versés à un intermédiaire vietnamien. Celui-ci avait été récompensé pour avoir aidé la société à obtenir des contrats de fabrication de billets de banque en polymère entre 2002 et 2009.

Des dizaines de milliers de dollars de ce fonds secret ont été utilisés pour régler les frais de scolarité du fils de M. Thuy, selon The Age et le Financial Times. Ni la RBA ni le président de Securency, Bob Rankin, ni le haut responsable vietnamien n’étaient joignables mercredi. Securency, dont RBA a annoncé la mise en vente en novembre, produit des billets de banque réputés pour leur solidité et difficiles à contrefaire. Ses billets ont été vendus à plus de 30 pays dans le monde, selon son site internet.

Agence France Presse - 26 janvier 2011