La délégation vietnamienne menée par le vice-ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a assisté à cette cette session du Conseil des droits de l'homme qui se tient depuis lundi matin au Palais des Nations à Genève jusqu'au 25 mars. Le Conseil a entamé son débat de haut niveau qui durera les trois premiers jours.

Des représentants des gouvernements de vingt-quatre pays ont fait des interventions concernant la situation dans les pays du Proche-Orient et du Maghreb-Mashreb, et examiné les premières années d'activité du Conseil.

Le Vietnam est profondément préoccupé par les violences qui ont lieu en Libye, en violation du principe de protection des civils, et notamment des travailleurs migrants, qui incombe aux autorités de ce pays, a poursuivi le vice-ministre qui a jugé essentiel que le Conseil, dans l'exercice de son mandat, respecte absolument les principes d'impartialité et qu'il adopte une approche équilibrée en matière de droits de l'homme.

Au moment où l'examen des premières années d'activité du Conseil touche à sa fin, le Vietnam rappelle que ce processus doit aboutir à une meilleure efficacité de cet organe. Les réalisations du Conseil doivent être défendues, ce à quoi le Vietnam s'engage.

Le vice-ministre a par ailleurs souligné les réussites économiques et sociales réalisées par son pays depuis quarante ans, des réussites qui se sont accompagnées de progrès dans les domaines de la justice et de la gouvernance, au profit du développement du pays.

Le Vietnam juge particulièrement important le mécanisme de l'examen périodique mondial, de même qu'il apprécie le rôle des titulaires de procédures spéciales du Conseil des droits de l'homme. Le Vietnam attend des visites d'experts et rapports spéciaux au cours de l`année 2011.

Le Vietnam a décidé de se porter candidat au Conseil des droits de l'homme pour le mandat 2013-2016. Le Vietnam assumera bien ces fonctions et contribuera activement aux travaux du Conseil, pour un monde de paix, de prospérité et d'équité, a affirmé le diplomate.

Le vice-ministre a enfin fait état des mesures de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) en vue de la création d'une institution régionale des droits de l'homme.

Agence Vietnamienne d'Information - 1er mars 2011