Selon Nguyên Xuân Tao, chef adjoint du bureau de gestion des travailleurs, dépendant du Département de gestion des travailleurs à l'étranger (ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales), jusqu'à 21h00 du 6 mars, plus de 7.000 Vietnamiens en Libye ont été rapatriés, sans compter un vol spécial qui devait atterrir le 6 mars vers 23h30. Un bateau transportant 1.777 personnes est en voie d'accoster le port de Hai Phong.

Rien que le 5 mars, près de 1.300 Vietnamiens sont revenus, grâce à 13 vols partis de pays voisins de la Libye. L'Office international de l'immigration (OIM) a annoncé qu'elle avait communiqué avec eux et qu'elle s'efforçait de les aider.

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a eu une réunion le 4 mars à Hanoi avec les ministères et branches chargés de l'application des mesures d'urgence pour assurer la sécurité des travailleurs vietnamiens en Libye.

L'Office international de l'Immigration (OIM) a qualifié le Vietnam d'un des premiers pays ayant rapatrié en sécurité ses citoyens de Libye.

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung s'est félicité et a vivement apprécié les efforts du comité de pilotage du règlement de la situation des citoyens vietnamiens au Moyen-Orient et au Maghreb, ainsi que des ministères des Affaires étrangères, du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires étrangères, de la Sécurité, du Transport et des Communications..., pour avoir rigoureusement exécuté ses directives, permettant ainsi de rapatrier en toute sécurité et dans l'ordre ces citoyens vietnamiens.

Lors de la réunion du vendredi 4 mars, le Premier ministre avait recommandé au comité de pilotage et aux ministères et branches compétents d'assurer la sécurité et la fourniture de vivres et de médicaments aux travailleurs vietnamiens demeurant encore en Lybie, ainsi qu'aux autres actuellement en transit dans un pays tiers.

Il avait demandé aux ministères et branches concernés de coordonner leurs actions avec les bureaux de représentation du Vietnam et de contacter les travailleurs vietnamiens bloqués en Libye, afin de les évacuer dans les meilleurs délais, ainsi que de demander aux pays d'accueil d'assurer la sécurité de ceux-ci actuellement sur leur territoire.

Le chef du gouvernement avait recommandé aux cinq groupes de travail du comité de pilotage du règlement de la situation des citoyens vietnamiens au Moyen-Orient et au Maghreb, de même qu'aux bureaux de représentation, de rencontrer les travailleurs en situation difficile et de les encourager, tout en affirmant que le gouvernement continue de faire de son mieux pour les ramener le plus tôt possible au Vietnam.

Le Premier ministre avait ordonné aux ministères et branches compétents, avec le soutien financier des partenaires employant des travailleurs vietnamiens et celui de l'OIM, de transporter en avion la totalité de ces personnes provisoirement dans les pays voisins de la Libye, annonçant que le solde des frais à encourir sera pris en charge par le Vietnam.

Nguyên Tân Dung a en outre, demandé au comité de pilotage de rester en contact constant avec les cinq groupes de travail, ainsi que les bureaux de représentation du Vietnam.

Le Vietnam appelle à l'aide humanitaire pour ses travailleurs de Libye

Le président de la Croix-Rouge du Vietnam, Trân Ngoc Tang, a adressé des courriers à la Croix-Rouge et Croissant-Rouge international, aux Croissants-Rouges de Libye, d'Égypte et de Tunisie les appelant à aider les travailleurs vietnamiens de Libye.

Malgré les efforts déployés, le gouvernement vietnamien ne peut rapatrier dans un court laps de temps tous ses travailleurs de Libye, qui sont très nombreux. La Croix-Rouge du Vietnam souhaite que ces associations internationales et de Libye, d'Égypte et de Tunisie continuent de prodiguer des aides et de répondre aux besoins vitaux de ces travailleurs.

Par Giang Ngân - Le courrier du Vietnam - 7 mars 2011