Cette visite a pour but d'affirmer la position ferme du Vietnam de renforcer les relations d'amitié et de coopération avec ce pays voisin. Les deux parties vont évaluer les résultats de la coopération bilatérale et discuter des moyens de l'accélérer dans le commerce et le tourisme.

Au cours de cette visite, Nguyên Tân Dung aura une rencontre avec son homologue, Samdech Hun Sen. Il devrait aller saluer le roi Norodom Sihamoni et l'ancien roi Norodom Sihanouk, selon une source du ministère vietnamien des Affaires étrangères.

En particulier, à Phnom Penh, Nguyên Tân Dung et Samdech Hun Sen co-présideront la 2e conférence de promotion de l'investissement Vietnam-Cambodge. Le chef du gouvernement assistera à la cérémonie d'inauguration de la compagnie boursière CVS et sera présent, avec son homologue cambodgien, à la cérémonie de signature de plusieurs accords entre entreprises.

Vietnamiens et Cambodgiens ont établi les relations diplomatiques en 1967. Depuis 2008, les dirigeants des deux pays ont réalisé régulièrement des visites, contribuant à accélérer la coopération multiforme.

Dans la sécurité et la défense, les deux pays accélèrent la délimitation des frontières terrestres et maritimes. Les dirigeants sont déterminés à achever le bornage de la frontière terrestre en 2012.

Dans le commerce et l'économie, chaque année, le Comité mixte de coopération dans l'économie, la culture, les sciences et les techniques se réunit pour fixer les programmes de coopération de l'année suivante.

La coopération économique se développe rapidement. L'an dernier, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint plus de 1,8 milliard de dollars, soit un bond de plus de 36% en un an. Le Vietnam est actuellement le 3e plus grand partenaire commercial du Cambodge.

Les investissements du Vietnam augmentent chaque année. Près de 90 projets nationaux, d'un capital de plus de deux milliards de dollars, sont opérationnels dans ce pays, notamment dans la plantation d'hévéas, l'exploitation minière et pétrolière, le développement électrique, la banque et la finance.

En outre, Vietnam et Cambodge s'intéressent aussi à d'autres secteurs potentiels comme éducation et formation, santé, transports, etc. La coopération décentralisée va aussi bon train, notamment entre localités frontalières.

Par Bùi Phuong - Le courrier du Vietnam - 22 avril 2011