« C’est un projet très important pour nous, auquel nous croyons beaucoup, souligne André Dupuy, producteur chez Pixcom (Piché: entre ciel et terre, La ligne brisée).

Publié à la fin 2009 chez Libre Expression, Ru raconte, en une série de petits chapitres courts, certains des événements marquants de la vie de l’auteure: sa naissance au Vietnam pendant la guerre, sa fuite avec les boat people, son arrivée au Québec, son expérience avec son enfant autiste, et ainsi de suite.

Le projet d’adaptation cinématographique est encore au stade embryonnaire. Aucun scénariste ni réalisateur n’a été choisi pour l’instant.

« Tout est encore à faire, mais nous avons déjà certaines orientations, indique André Dupuy.

« C’est une histoire très forte qui parle à tout le monde. C’est un livre qui a beaucoup de sensibilité et de poésie et nous voulons nous assurer de bien faire les choses afin de respecter le plus possible l’œuvre de Kim. C’est la raison pour laquelle c’est très important de trouver les bonnes personnes pour l’adapter. »

Amitié

Kim Thuy connaît André Dupuy depuis quelques années. Le producteur de Pixcom était un client régulier du restaurant qu’elle a tenu avant de publier son premier roman.

« André est un ami d’abord et avant tout, souligne Kim Thuy. C’est même lui qui a apporté mon livre à Librex (qui est propriétaire de Libre Expression).

« Je lui fais donc totalement confiance. Il comprend bien ma sensibilité et mes intérêts, alors je n’ai pas peur du tout.

« Cela dit, je ne vois pas comment on peut faire un film avec ce livre. Je le trouve beaucoup trop compliqué! C’est pourquoi, pour moi, l’adaptation cinématographique doit être totalement différente. Il faudrait que le réalisateur se réapproprie le roman en y apportant sa propre vision et que le film ne soit pas collé au texte. »

Succès dans le monde

Pendant que Pixcom planche sur son adaptation, le roman, lui, continue d’obtenir du succès partout dans le monde. Vendu dans une quinzaine de pays, Ru est, jusqu’à maintenant, sorti en France, en Espagne, en Italie, en Roumanie, en Albanie, en République Tchèque et en Suède, ou son auteure est restée bouche bée devant l’accueil qu’on lui a réservé.

« En Suède, c’était: wow!, lance-t-elle. Plus qu’ici, même. Je ne sais pas ce qui est arrivé en Suède; ils sont fous, ces Suédois! Je suis allée donner une conférence dans une salle de conférence à Stockholm et c’était rempli à craquer! J’ai aussi eu droit aux premières pages des cahiers culturels des grands journaux. Je n’ai pas réussi à comprendre pourquoi il y avait un si grand engouement en Suède. Ça m’a vraiment prise par surprise. »

√ Kim Thuy accumule prix et honneurs depuis la parution de son roman Ru. Elle a gagné récemment le Prix du public Archambault, le Prix littéraire du Gouverneur général (catégorie romans et nouvelles) et le Prix du public La Presse au Salon du livre de Montréal.

√ Kim Thuy lira des extraits de Ru et répondra aux questions du public lundi soir à la Cinquième salle de la Place des arts dans le cadre de la série d’événements Studio Littéraire.

Par Maxime Demers - Le Journal de Montréal - 27 avril 2011