Cet ouvrage, sorti de l'imagination des sculpteurs Lê Lang Biên et Nguyên Hoai Huyên, a coûté plus de 5,2 milliards de dôngs.

C'est ici que les agresseurs américains ont mobilisé 27 avions militaires B52 pour larguer, le 18 avril 1965, un tapis de bombes sur la commune de Long Nguyên, district de Bên Cat (actuellement commune de Long Tân, district de Dâu Tiêng), en vue de raser la base de résistance révolutionnaire du Comité provincial pour le Parti, le Commandement militaire de la province et les autres organes centraux de direction de cette province, et de massacrer la population.

Pour la première fois dans la guerre d'agression au Vietnam, les impérialistes américains ont décidé d'avoir recours à leur bombardier stratégique B52, qui a été nommé "Forteresse volante" pour détruire les bases de la révolution, ouvrant le bal d'une utilisation massive de cet appareil par la suite.

Ce monument est le 5e ouvrage historique et culturel érigé dans ce district depuis 1999.

Agence Vietnamienne d'Information - 29 avril 2011