Trois des accusés sont membres du Viet Tan (ou Parti vietnamien de la réforme), un groupe en exil qui dit militer de façon pacifique pour la démocratie mais que le pouvoir communiste de Hanoï considère comme "terroriste".

L'un d'eux, Tran Thi Thuy, 40 ans, a ainsi écopé de huit ans de détention, selon un communiqué du Viet Tan daté de lundi soir. L'accusé principal était un pasteur évangéliste mennonite de 52 ans, Duong Kim Khai. Il a été condamné à six ans de prison.

Il est décrit comme un ardent défenseur des paysans du delta du Mékong (sud) dépossédés de leurs terres, une question cruciale dans ce pays où les espaces cultivables sont peu à peu grignotés par l'industrialisation.

Les prévenus avaient été arrêtés entre juillet et novembre 2010, selon le Viet Tan, qui affirme qu'ils étaient poursuivis sur la base de leur "affiliation" au groupe militant et qu'ils répondaient du chef de "tentative de renversement de l'administration du peuple".

Un responsable du tribunal populaire de la province de Ben Tre avait confirmé lundi la tenue du procès. Mais aucune source n'a confirmé le verdict.

Cinq parlementaires américains ont protesté contre ce procès dans une lettre envoyée au Premier ministre Nguyen Tan Dung. "La persécution du pasteur Khai et de ses camarades mennonites est une tache dans le bilan toujours plus lourd de votre gouvernement en matière de liberté religieuse", avaient-ils écrit.

Amnesty International a fait état de dizaines de condamnations et d'arrestations depuis le début d'une campagne de répression commencée il y a 18 mois.

Agence Télégraphique Suisse - 30 mai 2011