Lors de la cérémonie d'inauguration, des distributeurs d'électricité ont jugé que la naissance de ce marché créerait une "arène" saine pour attirer les investissements de tous les secteurs économiques, dans et hors du pays, afin de diversifier les sources d'électricité. Mais la naissance de ce marché doit répondre toujours à une priorité : assurer la fourniture continue d'électricité à un prix raisonnable avec un service de qualité.

L'expérimentation de ce marché est la première étape du processus de développement du marché de l'électricité au Vietnam. C'est pourquoi, le ministère de l'Industrie et du Commerce a bien préparé le projet en consultant les expériences d'autres pays et en étudiant les caractéristiques du secteur électrique national. Pendant ces deux dernières années, le groupe Électricité du Vietnam (EVN) a coopéré avec le Département de régulation électrique et des consultants étrangers pour construire des textes juridiques en la matière qui ont été publiés.

Selon le chef du département, Dang Huy Cuong, les préparations sont maintenant terminées. Le département a promulgué les réglementations techniques et ouvert des cours de formation pour les cadres.

L'ouverture du marché de l'électricité à la concurrence est neuve et complexe. Alors, au dire des experts, il faut être prudent, car les résultats de cette expérimentation constitueront la base pour l'achèvement et la révision des textes juridiques ; la construction des infrastructures techniques, ce afin de minimiser les risques.

Selon le plan, l'ouverture du marché de l'électricité à la concurrence se fera en trois étapes. Durant la première étape, du 1er juillet jusqu'à la fin de l'année, les mécanismes d'offre des prix et d'adjudication seront rodés, mais la distribution et le règlement concrets de l'électricité vendue se feront encore de manière classique.

Sur la base des résultats de la première étape, le ministère de l'Industrie et du Commerce décidera des étapes suivantes. Pendant la deuxième étape, le prix sera offert selon le principe du marché mais le paiement sera réalisé selon des contrats. Après, à la troisième étape, toutes les activités seront régulées par les lois du marché.

Actuellement, le pays compte 73 centrales d'une puissance unitaire de plus de 30MW. Parmi elles, les centrales hydroélectriques comme Hoà Binh, Tri An... ne participeront pas au marché, car elles doivent en plus assurer la régulation du réseau national, participer à la lutte contre les crues et à l'irrigation. Le centre national de régulation de l'électricité (AO) décidera de la mobilisation de l'électricité de ces centrales afin d'assurer l'offre et la demande, la fourniture pour la production agricole et la stabilité du réseau national. Selon les prévisions, à la fin de l'année, 55 centrales participeront à l'offre des prix.

L'ouverture expérimentale du marché de l'électricité à la concurrence est une avancée importante du secteur électrique. Son succès est une condition nécessaire pour la mise en place officielle du marché concurrentiel, de 2012 à 2014. De 2015 à 2022, ce sera le marché concurrentiel de la vente en gros de l'électricité et, après 2022, le marché de vente au détail où les clients pourront choisir leur fournisseur.

Par Hà Minh - Le courrier du Vietnam - 4 juillet 2011