Quasiment aucun média français n'a parlé de la visite officielle d'une délégation UMP au Vietnam du 1er au 4 août . Il faut dire que les accords signés par Xavier Bertrand et confirmés par Jean-François Copé avec le Parti Communiste communiste chinois avaient fait quelques remous dans le mouvement.

En 2009, on apprenait que : « (...) A l'occasion d'une visite officielle du secrétaire général du parti présidentiel français, Xavier Bertrand a signé un protocole pour « une meilleure compréhension, une meilleure connaissance et beaucoup plus d'échanges » entre les deux formations politiques (...) »

A cette occasion, Xavier Bertrand avait visité : « (...) l'Ecole des cadres du PPC, parti unique de 76 millions de membres qui règne d'une main de fer sur cet immense pays depuis 60 ans (...) puis avait été reçu par : Jia Qinglin chef de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et surtout l'un des neuf membres permanents du puissant Bureau politique du PCC (...) » indiquait de son côté Aujourd'hui la Chine

Rapprochement confirmé par Jean-François Copé expliqué dans un article de 2010 du très démocrate Quotidien du Peuple : « Raffarin et Copé en Chine : l'UMP cherche à développer les échanges avec le PCC » Mais surtout pour lui l'occasion de lancer : « Désormais, le soleil ne se couche plus sur Génération France! Jean-François Copé l'a dit sur le mode de l'autodérision, mais il n'était pas peu fier, samedi à Pékin, de célébrer l'ouverture de l'antenne chinoise de son club Génération France (...) »

Y aurait-il un projet de création d'antenne de l'UMP et de Génération France à Hanoï ou Hô-Chi-Minh-Ville ? C'est la question qu'on peut se poser en lisant le communiqué disponible sur le site Vietnam+

« Une délégation de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), conduite par son secrétaire national en charge de l’Asie Chenva Tieu, membre du Bureau politique (voir organigramme de l'UMP page 2 et également fondateur du contesté Conseil Représentatif des Associations Asiatiques de France CRAAF ) , a effectué du 1er au 4 août une visite au Vietnam (...) »

« Cette délégation a été reçue par Nguyen Manh Hung, vice-président permanent de la Commission des relations extérieures du CC du Parti communiste du Vietnam. Les deux parties se sont informées de la situation de chaque parti et de chaque pays, ont échangé les problèmes régionaux et internationaux d'intérêt commun et discuté des orientations afin d’intensifier les relations entre deux partis. Auparavant, la délégation de l’UMP avait travaillé avec les représentants du ministère vietnamien des affaires étrangères, du Comité central de l'Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh et de l’Institut des sciences agricoles du Vietnam afin de discuter des mesures à prendre pour développer les relations entre les deux pays dans certains secteurs »

Doit-voir dans cette visite une forme de remerciement à Nong Duc Manh le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, qui avait adressé en décembre 2010, un message de félicitations à Jean-François Copé pour son élection à la présidence de l'UMP ?

Mais nul doute que Jean-François Copé, lorsqu'il trouvera le temps de faire une visite officielle au Vietnam, aura à coeur d'évoquer avec les responsables du Parti Communiste Vietnamien : « (...) la situation des droits de l’homme des personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté, et sur les politiques sociales, en particulier en matière de protection sociale (...) » dont parle le rapport des Nations Unies du 9 mai 2011

Tout comme, il aura à coeur d'évoquer le sort de Cu Huy Ha Vu, dissident vietnamien condamné en avril 2010 : « A l'issue d'un procès expéditif (...) à sept ans de prison pour « propagande contre l'État » (...) « il risquait jusqu'à 12 ans de prison pour des propos, dans les médias étrangers et sur internet, appelant au multipartisme. Ce docteur en droit formé en France, est notamment accusé d'avoir calomnié le Parti communiste du Vietnam (...) »

Il pourra peut être aussi se pencher, en tant qu'avocat, sur le sort de ses confrères vietnamiens condamnés à la prison pour les mêmes motifs

Tout comme il pourrait recevoir au siège de l'UMP, Vo Van Ai du Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme qui a été distingué en juin 2011 par le « Prix Spécial International de la Liberté ». Prix qui lui a été décerné pour son parcours au service de la cause de la liberté et des droits de l’Homme dans son pays.

D'autant que le Vietnam est candidat au Conseil des droits de l’homme pour le mandat 2013-2016.

Néanmoins, la mésaventure des tibétains abandonnés par l'UMP au profit du Parti Communiste Chinois ne laisse rien augurer de bon pour les les défenseurs des droits de l'homme vietnamiens

Surtout que le 18 février 2011, le Medef International organisait une rencontre à Paris avec le Ministre du Plan et de l’Investissement du Vietnam, dont le but était entre autre de : « (...) de faire part aux autorités vietnamiennes des obstacles à l’accès au marché et au renforcement des investissements (...) »

Et comme se fâcher, avec le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam et Laurence Parisot, n'est pas le genre de la maison ...

Par J.C. Slovar - Marianne2.fr - 5 août 2011