La police a intercepté quatre camions remplis de caisses contenant les chiens au cours d'une opération lancée jeudi soir dans la province de Nakhon Phanom (nord-est) près de la frontière du Laos.

Une responsable de la province a précisé que 1.011 chiens étaient désormais dans un chenil du gouvernement à la suite de deux raids de la police dans les districts de Nathom et Si Songkhram.

Cent dix-neuf autres chiens sont morts asphyxiés dans les cages trop étroites ou jetés de l'arrière des camions quand les trafiquants d'animaux ont tenté d'échapper aux policiers.

Deux Thaïlandais et un Vietnamien ont été inculpés de trafic et de transport illégal d'animaux, a déclaré à l'AFP le capitaine de police Prawat Pholsuwan.

"La peine maximale (pour ces infractions) est d'un an de prison et une amende pouvait aller jusqu'à 20.000 bahts (670 dollars)," a-t-il ajouté.

Les chiens venaient de la province voisine de Sakon Nakhon et devaient passer la frontière pour pénétrer au Laos et au Vietnam, selon lui.

Les trafiquants s'emparent des chiens errants ou bien font du troc dans les villages pour acquérir les animaux. Ils peuvent revendre les chiens environ 33 dollars au Vietnam, selon la police.

Agence France Presse - 15 août 2011