Le ministre fédéral de l'Agriculture, Gerry Ritz, et le ministre du Commerce international, Ed Fast, ont annoncé dimanche que le commerce avec le Vietnam pouvait reprendre immédiatement. Le ministère de la Santé animale du Vietnam a approuvé officiellement les certificats vétérinaires d'exportation canadiens pour les bovins, les chèvres et les moutons vivants.

Selon le ministre Fast, « le resserrement des liens économiques avec l'Asie du Sud-Est contribuera à créer de nouveaux emplois et débouchés pour les Canadiens ».

En mai 2003, le Vietnam avait interdit les importations canadiennes de bovins vivants, de viande de boeuf et de produits de boeuf à la suite de l'annonce, par le Canada, de son premier cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

Quatre ans plus tard, le Canada avait demandé la réouverture des marchés à la viande de boeuf et aux bovins canadiens, après que l'Organisation mondiale de la santé animale eut évalué le risque du Canada à l'égard de l'ESB comme étant « maîtrisé ».

Les exportations canadiennes de viande de boeuf vers le Vietnam avaient pu reprendre en juillet 2010.

L'industrie canadienne du bétail estime que la valeur marchande des importations vietnamiennes de ruminants vivants atteint près de 50 millions de dollars. Elle considère qu'elle est maintenant en mesure de concurrencer les autres pays pour obtenir une part du marché.

Radio Canada - 15 août 2011