Il s'agit d'une étape importante marquant la détermination du Vietnam de développer des centrales nucléaires, en particulier dans le contexte des difficultés économiques mondiales et après la catastrophe nucléaire de Fukushima, a affirmé le vice-ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce Hoang Quoc Vuong lors de la cérémonie de signature.

La société Japan Atomic Power Co a remporté le contrat de deux milliards de yens (environ 19 millions d'euros) avec le groupe public Electricité du Vietnam (EVN) pour réaliser une étude de faisabilité et des consultations sur une durée de 18 mois.

Au cours d'une visite au Vietnam en octobre 2010, l'ex-Premier ministre japonais Naoto Kan et son homologue vietnamien avaient annoncé que les deux pays coopéreraient pour construire deux réacteurs nucléaires au Vietnam.

Au même moment, la Russie et le Vietnam avaient signé un accord estimé à des milliards de dollars pour la construction de la première centrale nucléaire du Vietnam.

Le tremblement de terre et le tsunami ayant touché le Japon le 11 mars dernier avaient causé à la centrale de Fukushima, exploitée par Tokyo Electric Power (Tepco), la catastrophe nucléaire la plus grave depuis celle de Tchernobyl, en Ukraine (ex-URSS), en 1986.

Le Vietnam avait indiqué après cet accident qu'il poursuivrait son programme nucléaire, en faisant de sa sécurité une priorité.

Face à une grave pénurie d'électricité, le pays communiste veut construire huit centrales nucléaires dans les vingt prochaines années. Il compte d'abord en construire quatre d'une capacité totale de 4.000 mégawatts, dont au moins une devrait être mise en service en 2020.

Agence France Presse - 28 septembre 2011