Aujourd'hui critique d'art, directrice de la Galerie Lotus au 67, rue Pasteur à Hô Chi Minh-Ville, elle a découvert et présenté au Vietnam - comme au reste du monde d'ailleurs - de nombreux artistes. Mme Xuân Phuong vient de recevoir l'Ordre de Chevalier de la Légion d'honneur de France au Vietnam. À cette occasion, elle a accordé une interview au Courrier du Vietnam.

Quelles étaient vos motifs d'ouvrir cette galerie et de diffuser la peinture vietnamienne à l'étranger?

Auparavant, j'étais réalisatrice de téléfilms sur la guerre. À ma retraite en 1986, je suis allée vivre en France et, deux ans après, j'ai trouvé que les Français connaissaient peu la riche culture vietnamienne. Alors, j'ai pensé à la leur présenter.

En 1991, j'ai organisé une première exposition de 52 peintures vietnamiennes dans le campus du musée Louvre, qui a attiré de nombreux visiteurs qui ont chaleureusement salué la peinture vietnamienne.

Aimant la peinture, j'ai alors décidé de créer la Galerie Lotus pour mieux faire connaître la culture et les beaux-arts vietnamiens à l'étranger. Mon but principal était et demeure de chercher de jeunes artistes venant de sortir de l'école et n'ayant pas encore l'opportunité de participer à une exposition. Je les aide sur ce point, ce qui permet par ailleurs de favoriser l'émergence de nouveaux styles dans la peinture vietnamienne.

Depuis une vingtaine d'années, je cherche des jeunes artistes dans tous les coins du pays pour les faire devenir de vrais professionnels. Dinh Quân, Lê Lôc, Lê Vo Tuân, Truong Dinh Hào ou encore Pham Lê Quân, sont de ceux-là.

Pourquoi cette distinction française ?

À mon avis, tout d'abord, durant la guerre, j'ai conduit 28 équipes françaises sur les champs de bataille pour filmer la guerre au Vietnam. J'étais déjà conseillère, parfois réalisatrice adjointe ou encore interprète... de ces équipes françaises dont celle ayant produit le fameux Le 17e parallèle, la guerre du peuple.

Par ailleurs, j'ai emmené beaucoup de peintres vietnamiens en France pour participer à des expositions dans les villes françaises comme Paris, Toulouse, Lunéville, contribuant à présenter la culture vietnamienne aux Français. Cette tâche, je l'ai faite sincèrement et avec enthousiasme, sans jamais penser qu'elle pourrait être récompensée ou distinguée. J'ai voulu utiliser le français pour présenter la culture vietnamienne aux étrangers, et je voudrais que les étrangers connaissent la culture et les beaux-arts du Vietnam, comme cela est le cas maintenant de beaucoup de Français qui les aiment après toutes ces expositions.

Je m'efforce d'approfondir les échanges culturels entre le Vietnam et des autres pays, Lorsque l'ambassadeur de France m'a annoncé que j'allais recevoir la Légion d'honneur, j'ai été très émue cette occasion je voudrais remercier la France de distinguer mon action en ce domaine.

Le Vietnam a des types de peintures auxquels beaucoup d'étrangers s'intéressent particulièrement comme la laque poncée, la peinture sur soie et celle à l'huile. Pour la peinture sur soie, j'aime beaucoup le peintre Mai Long. Ses œuvres reflètent son amour du pays et peuvent être comparée à des œuvres d'artistes étrangers.

La laque poncée étant reconnue dans le monde entier, je choisis de tels tableaux pour toutes les expositions à l'étranger. Je pense que quelque chose de précieux et de rare donne de meilleurs résultats. Lors des premières expositions à l'étranger, les laques poncées n'ont pas été achetées. Aujourd'hui, j'emmène souvent ces artistes dans les expositions afin que le public étranger puisse mieux les comprendre et maintenant, elles sont fort appréciées.

En dehors de la France, j'ai organisé de nombreuses expositions en Belgique, à Singapour, en Indonésie, en Malaisie, aux États-Unis... Une cinquantaine d'œuvres sont présentées dans chaque exposition. Pour la France, cela a été plus particulier avec deux expositions par an.

Pensez-vous à un nouveau projet ?

Je voudrais ouvrir, en mars 2012 à Hô Chi Minh-Ville, une exposition de peintures sur les femmes vietnamiennes durant la guerre et celles d'aujourd'hui. Celle-ci sera un remerciement pour le gouvernement français et pour le soutien de tout le monde.

Par Dang Huong - le courrier du Vietnam - 23 octobre 2011