"Nous sommes en train de vérifier si (tous les morceaux) proviennent de défenses d'éléphants, ainsi que leur origine et leur destination", a-t-il expliqué sous couvert de l'anonymat. Trois personnes, dont deux Chinois, ont été arrêtés. Les autorités vietnamiennes saisissent régulièrement des défenses d'éléphants. Elles en avaient confisqué deux tonnes l'an dernier, importées du Kenya et à destination de la Chine.

La convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) a prohibé le commerce international de l'ivoire en 1989, même si elle a fini par autoriser, à partir de 1997, les pays d'Afrique australe à procéder à quelques ventes ponctuelles. L'Asie, notamment la Chine et le Japon, est un des plus gros marchés de la planète pour les ventes illégales d'ivoire selon les experts.

Agence France Presse - 24 octobre 2011