Lors de ces neuf derniers mois, les forces de lutte contre cette criminalité ont découvert plus de 12.800 affaires avec l'arrestation de 22.500 personnes et la saisie de 233,6 kg d'héroïne et plus de 300.000 pilules d'ecstasy, selon le rapport du ministère de la Police.

Au terme de cette période, le pays a dénombré quelque 9.000 atteintes du virus du sida, dont plus de 3.700 sont sidéens, outre près de 1.400 autres qui sont décédés. Les nouvelles contaminations sont pour l'essentiel survenues dans des localités constituant des foyers pour cette malade tels que Hanoi, Hô Chi Minh-Ville, Diên Biên, Son La et Thai Nguyên, lesquelles représentent 38% des contaminations lors de ces neuf mois.

Au titre de l'application du programme d'intervention de limitation de l'expansion du VIH/sida, les provinces et villes du pays ont fourni gratuitement 21,5 millions de seringue, ramassé et détruit plus de 13 millions autres usagées. Elles ont également diffusé plus de 20 millions de préservatifs aux personnes en grands risques de contamination. Neuf provinces et villes ont mis en place un programme de désintoxication par la méthadone dans un total de 30 établissements accueillant actuellement près de 5.000 personnes.

Lors de cette réunion, les membres du comité ont estimé que la situation en matière de stupéfiant demeurait complexe de sorte qu'ils ont envisagé la multiplication des formes de lutte contre cette criminalité, notamment en mobilisant les organisations sociales, administrations et entreprises pour une meilleure prévention et lutte contre le VIH/sida, en particulier dans les régions d'ethnies minoritaires.

En affirmant la grande attention du Parti et de l'État en faveur de la prévention et de la lutte contre le VIH/sida, la drogue et la prostitution, le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux localités d'introduire ces activités dans leur programme socioéconomique annuel.

Par Quê Anh - Le courrier du Vietnam - 3 novembre 2011