Parmi elles, 16.000 se sont enregistrées en 2011, soit une hausse de 3,8 fois par rapport à 2010. «Suite à la délocalisation en banlieue de nombreuses entreprises, beaucoup d'employés ont perdu leur travail», a fait savoir Vu Trung Chinh, directeur dudit centre.

Ainsi, un millier de travailleurs de la compagnie de textile 8 Mars, 2.300 de la société Hanosimex, 300 de la compagnie de mécanique de Hanoi... ont demandé à bénéficier de l'assurance chômage. Depuis octobre 2011, le nombre de travailleurs inscrit a connu une hausse importante.

Selon les prévisions, cette année, le nombre de chômeurs continuera d’augmenter. Les principales victimes seront les travailleurs manuels sans qualification mais aussi les travailleurs qualifiés, voire les gestionnaires, qui devraient représenter 10% du total.

Assouplissement des réglementations

Jusqu’à maintenant, seuls les salariés titulaires d'un contrat de travail de 12 à 36 mois ou d’un CDI bénéficiaient de l'assurance chômage. Les employeurs concernés étaient des organismes publics, associations politiques, sociales et professionnelles, entreprises, coopératives ainsi qu’organisations internationales présentes au Vietnam employant plus de dix salariés... «Les sociétés de moins de dix travailleurs devraient aussi être inclues, a proposé M. Chinh. Et les salariés titulaires d'un contrat de travail depuis trois mois devraient aussi pouvoir bénéficier de l'assurance chômage».

L’Agence pour l’emploi de Hanoi a demandé aux services concernés de réformer les formalités administratives. L'article 82, chapitre 2 de la Loi sur les assurances sociales devrait ainsi être amendé. Concrètement, le chômeur touchera 60% de son salaire moyen calculé sur les six derniers mois de son précédent emploi.

Par Hoàng Phuong - Le courrier du Vietnam - 4 janvier 2012